Archives de
Month: janvier 2024

« La Robertsau, je l’ai choisie autant qu’elle m’a choisi » (Ma Robertsau de Robert Grossmann La Nuée Bleue 2014) Outre sa famille qu’il chérissait la disparition de Robert Grossmann nous a laissés orphelins, nous les Robertsauviens. Cependant lui-même ne s’était-il pas, depuis fort longtemps, déclaré orphelin de cœur, quand il avouait avoir tourné le dos au Bischheim de son enfance pour s’être laissé séduire par la Robertsau ? « Séduit, enchanté, ravi », voilà en effet des mots que Robert ne se…

Lire la suite Lire la suite