Archives de
Mois : octobre 2016

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

L’ADIR souhaitait que vos propositions soient au coeur de sa soirée débat sur la démocratie locale.

reunion-adir-2
carte postale des participants à la soirée

Voici celles qui ont retenu votre attention

Le public présent pouvait voter à chaud pour exprimer son accord ou non sur une proposition. Ok : vote positif, Non : vote négatif,

  • Agir avec les élus et les techniciens (pas de vote)
  • Ateliers de concertation : ne pas être informé des projets par les DNA et pouvoir bénéficier d’une écoute de la part des élus.(pas de vote)
  • Donner la parole aux personnes opposées à l’avis des élus et des techniciens.(pas de vote)
  • Informations transparentes et partagées par tous les citoyens, un débat sincère.(pas de vote)
  • la politique ne consiste pas à régler les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent (Henri Queille)(OK)
  • Les élus doivent être absents des concertations (Non)
  • Adhérer aux associations pour avoir plus de poids sur les élus (OK)
  • Les élus doivent animer eux-mêmes les réunions publiques avec un animateur neutre et payé. (OK)
  • Structurer la démocratie locale par le recours aux outils numériques, pour y associer en autres les jeunes générations (OK)
  • Faire un manifeste commun à plusieurs associations avec les points que l’on n’accepte pas. (OK)
  • Garder la mémoire des actions au sein des associations (pas de vote)
  • Informer sur les lobbies – informer pour prendre du recul.(pas de vote)
  • Fédérer les gens autour d’un projet global pour la Robertsau. La Robertsau doit rester le poumon vert de la ville.
  • Attribuer un budget aux habitants qui ont un projet qui est sélectionné. Les habitants le mettent en oeuvre. (OK)
  • Accès facilité aux informations de la ville (OK)

reunion-adir-1

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

L’ADIR est heureuse de vous proposer les vidéos de la réunion publiques sur la démocratie locale qu’elle a organisée le 6 octobre 2016.

reunion061016

Près d’une centaine de personnes ont participé à ce débat inédit à la Robertsau sur l’état de la démocratie locale à Strasbourg.

Introduction de la soirée par le président de l’ADIR Jacques Gratecos et présentation de Maurice Blanc par Jean-Daniel Braun :

L’ADIR fort de son expérience souhaitait initier de nouvelles réflexions sur la démocratie locale. Elle a ainsi invité le professeur de l’université de Strasbourg, Maurice Blanc qui a évoqué le résultat de ses recherches et qui a permit d’avoir une base à un débat qui a été de haute tenue.

Nous vous proposons ci-dessous de retrouver les moments fort de cette soirée en vidéo ainsi que le débat en audio.

La présentation du professeur Maurice Blanc :

Les témoignages  :

Après l’exposé du Professeur Blanc, cinq témoins sont venues exposer les dossiers qui les occupent, et partagé avec l’assistance leur conclusion de la démocratie locale à Strasbourg

Il y avait :

  • Jacques Gratecos de l’ADIR sur le Foyer St Louis et le conseil de quartier (zone 30)
  • Marie-Laure Beaujean (Feuille du Läuch et Archi-Wiki) sur le Kayserguet
  • Jean-Daniel Braun (ADIR) sur le PPRT et la géothermie profonde
  • Pierre Ozenne et Joseph Chucri sur le tram à Koenigshoffen

Le débat (fichier audio)

Vous pouvez écouter le débat avec l’assistance et les questions qui ont été posées en téléchargeant le fichier ou en l’écoutant ci-dessous :

 

DNA : Chat échaudé…

DNA : Chat échaudé…

Article des Dernières Nouvelles d’Alsace à propos de  la réunion publique de l’ADIR sur la démocratie locale.

L’Adir invitait jeudi soir à débattre de la démocratie locale. De nombreux exemples de concertations ratées ont été évoqués. Si les associations et habitants ont pu être échaudés, ils n’entendent pas renoncer et font des propositions.

dna111016
Un petit carré rose permettait de voter “non” à une proposition, un carré de papier vert veut dire oui”.  © Photo DNA

Le sociologue Maurice Blanc, à la fin de la soirée, constate qu’il y a la fois une méfiance à l’égard des élus et en même temps le besoin qu’ils soient là, une forme « d’attraction-répulsion ». Lorsqu’une habitante de la Krutenau a proposé un peu plus tôt que les réunions publiques se tiennent en l’absence des élus, la majorité des présents a en effet voté « non ».

La réunion publique de jeudi soir, organisée par l’Adir (association de défense des intérêts de la Robertsau) donnait la possibilité à chacun d’approuver ou non les propositions destinées à fluidifier l’exercice de la démocratie locale.

Pour une véritable co-production des projets

Dans la salle, il y avait des élus justement, les adjoints Chantal Cutajar, qui vient d’hériter de la compétence démocratie locale et le suivi des conseils de quartiers, et Eric Schultz, par ailleurs l’un des initiateurs d’un forum citoyen au lendemain des dernières régionales, ainsi que la conseillère municipale Edith Peirotes, qui s’est notamment mobilisée pour le sauvetage du foyer Saint-Louis. Ils ne sont pas intervenus dans le débat.

Lire la suite Lire la suite