Archives de
Catégorie : Edito

[édito] Quand la ville échappe aux élus

[édito] Quand la ville échappe aux élus

La récente destruction du portique de l’entrée du Parc des expositions en a laissé plus d’un amer. L’on n’évoquera pas ici l’intérêt de cet élément architectural, témoin de son époque. Retenons plutôt le camouflet essuyé par le Maire de Strasbourg manifestant une sensibilité toute légitime au passé de sa ville et auquel le directeur de la mission Wacken Europe répond fermement : « Nous avons des impératifs techniques ». Circulez, il n’y a rien à voir. Cette énième péripétie n’est,…

Lire la suite Lire la suite

[édito] Donner aux jeunes la place qu’ils méritent

[édito] Donner aux jeunes la place qu’ils méritent

Directeur de la publication de l’ECHO de la Robertsau, voilà un statut qui ménage bien des surprises. Contacté par un groupe d’élèves du collège Jules Hoffmann désirant afficher leur attachement au quartier mais aussi corriger l’image passablement abîmée par les agissements inadmissibles de l’une d’entre eux, nous décidons de les rencontrer. Après une discussion à bâtons rompus marquée par clairvoyance dans les propos et maturité dans la réflexion, il ne nous restait qu’à leur ouvrir nos colonnes.

L’Echo de la Robertsau 270 – Décembre 2018

L’Echo de la Robertsau 270 – Décembre 2018

L’ECHO de la Robertsau numéro 270 du mois de décembre 2018 vient de paraître.  Longtemps l’on a cru qu’ADIR désignait l’Association de Défense des Intérêts de la Robertsau. Grossière erreur ! Voici, en quelques lignes, le récit de la découverte, lors de la préparation du 60ème anniversaire de notre association, du véritable sens de notre acronyme.

Faire de l’ADIR un vivier de compétences au service de La Robertsau

Faire de l’ADIR un vivier de compétences au service de La Robertsau

La période de Noël est toujours propice aux vœux. Pourquoi déroger à la règle ? En effet, en ce mois de décembre, chacun d’entre nous se retourne sur l’année 2016  et établit le bilan que ce soit des actions réussies ou des échecs essuyés. Cet inventaire permet d’évaluer notre énergie et nos savoir-faire, de vérifier notre influence, de mettre au point une stratégie capable de renforcer notre engagement dans la société. Cette conduite inspire également l’ADIR et, à l’instar de chacun…

Lire la suite Lire la suite

Démocratie locale, comment se faire entendre…

Démocratie locale, comment se faire entendre…

Pourquoi l’ADIR organise-t-elle le 6 octobre une réunion sur la démocratie locale alors que, un mois plus tard, sous l’égide du Conseil de l’Europe, a lieu le Forum mondial de la Démocratie 2016 ? En effet la cinquième édition de cette éminente rencontre entre experts, élus et citoyens qui se tiendra dans une institution connue dans le monde entier est, à l’évidence, d’une autre portée que celle, si sobre, qui vous accueillera vous, habitants de La Robertsau, à l’Escale. Peut-être,…

Lire la suite Lire la suite

Lanceur d’alerte ou vigie citoyenne, l’ADIR est dans son rôle.

Lanceur d’alerte ou vigie citoyenne, l’ADIR est dans son rôle.

Une actualité brûlante que celle qui concerne les lanceurs d’alerte. Journaux,  télévision ou internet  évoquent depuis plusieurs mois ces citoyens responsables condamnés pour avoir mis en lumière des malversations graves. A la surprise générale ce sont ceux qui dénoncent une injustice qui sont traités de traitres ou de délateurs pour finalement se retrouver sur le banc des accusés. Il apparaît qu’il ne  fait pas bon vouloir mettre un terme aux abus ou avertir de dangers qui pourraient nuire à la…

Lire la suite Lire la suite

Editorial / PLU : « une image vaut mille mots » (Confucius)

Editorial / PLU : « une image vaut mille mots » (Confucius)

Ne nous y trompons pas, Confucius ne s’est pas prononcé sur le PLU, le Plan Local d’Urbanisme, qui deviendra, à l’horizon 2017, le document d’urbanisme de référence pour l’ensemble du territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. En revanche, après plus de 25 siècles, nous avons voulu faire nôtre cette formule du sage chinois et nous nous sommes penchés sur les documents qui nous sont proposés. Nous vous soumettons à présent les projets touchant notre quartier, projets non aboutis à ce jour…

Lire la suite Lire la suite

L’avenir de la Robertsau : approche quantitative ou qualitative ?

L’avenir de la Robertsau : approche quantitative ou qualitative ?

Ils sont nombreux ceux qui nous répètent combien nous sommes chanceux d’habiter entre campagne et nature, combien les commerces qui s’ouvrent dans le centre de notre quartier proposent une offre de plus en plus intéressante, combien aussi le quartier reste apprécié par ses habitants qui ne négligent pas de voir la cote des terrains et des habitations toujours au plus haut. Pourquoi ne pas approuver ces propos qui sont, il est vrai, frappés du coin du bon sens ? Cependant,…

Lire la suite Lire la suite

Edito : Une assemblée générale de l’ADIR reflet des préoccupations des Robertsauviens

Edito : Une assemblée générale de l’ADIR reflet des préoccupations des Robertsauviens

L’assemblée générale de toute association présente un caractère rituel auquel se prêtent volontiers aussi bien les membres du comité que les adhérents eux-mêmes. L’ADIR n’a pas échappé à la règle en étant, comme à l’habitude, accueillie si chaleureusement au Chalet des Pêcheurs. Le côté  festif de notre AG  convenait  assurément   à tous et c’est dans la bonne humeur qu’elle s’est déroulée. De  plus  notre comité, à l’issue des élections, compte deux nouveaux membres en la personne d’Anita Grasset et de…

Lire la suite Lire la suite

Edito : Enfin Fonroche vint, et, le premier en France…

Edito : Enfin Fonroche vint, et, le premier en France…

Pourquoi ne pas pasticher Boileau faisant l’éloge de Malherbe dans l’Art poétique pour évoquer l’essentiel de la communication de l’entreprise qui projette plusieurs forages de géothermie profonde sous nos pieds et aux alentours de Strasbourg ? Car nous les avons rencontrés, ces Zorros du forage, nous avons parlé en tête à tête avec eux, et, au terme de notre discussion, il est vrai que nous n’avons pu que réviser nos positions : Nous avions affaire aux meilleurs et nous pouvions…

Lire la suite Lire la suite

L’édito du président : Ne pas se tromper de combat

L’édito du président : Ne pas se tromper de combat

Au risque de choquer ceux qui attendraient de le voir mis sous cloche, nous répliquons qu’à l’instar d’un être humain il lui faut grandir et prospérer plutôt que de se scléroser. Cette position n’est en rien contradictoire avec notre engagement de toujours, vouloir protéger le patrimoine de la Robertsau et, lorsque cela nous paraît nécessaire, nous nous échinons pour tenter de préserver la serre du Kaysersgueth ou le jardin de l’église. Quand c’est la sécurité des Robertsauviens qui est en…

Lire la suite Lire la suite

Edito 253 : L’ADIR entre pragmatisme et idéalisme

Edito 253 : L’ADIR entre pragmatisme et idéalisme

Que de chemin parcouru par l’ADIR depuis le 11 août 1958 ! En effet, voilà un orage de grêle qui dévaste la région de Strasbourg, qui mitraille serres, toits et voitures, anéantit cultures maraîchères et jardins, laissant les habitants seuls face à leur malheur. À la Robertsau, on s’organise et, si l’on crée l’ADIR, c’est non seulement pour présenter aux autorités un interlocuteur qui accepte de défendre les Robertsauviens, mais aussi parce qu’il faut une association pour recenser les victimes,…

Lire la suite Lire la suite