Archives de
Mois : octobre 2012

Décès d’Edgar Herrmann, ancien président de l’ADIR

Décès d’Edgar Herrmann, ancien président de l’ADIR

Nous avons eu la tristesse d’apprendre la disparition d’Edgar Herrmann.

Il fut le président de l’ADIR de 1994 à 1999.

Nous présentons à sa famille toutes nos sincères condoléances.

 

C’est avec tristesse et une grande reconnaissance que nous  te saluons.

 

Tu fus un de ces militants associatifs qui à consacré sa vie au service des autres, au service de l’intérêt général.

 

Attaché à notre quartier que tu connaissais comme personne. Fidèle à l’orientation de l’ADIR tu as milité pour l’élaboration d’un projet global de quartier pour la Robertsau, répondant aux besoins de ses habitants et à leur diversité.

 

Défenseur du patrimoine architectural, tu as milité pour la préservation et la valorisation de notre héritage.

 

Ami de la nature tu as milité pour la protection de l’environnement en particulier de celui de la forêt de la Robertsau.

 

Hommage à ta personnalité combative, à l’écoute et au service des autres et profondément humaniste et nos sincères condoléances à ton épouse et à tes proches.

 

Adieu Edgar .

 

René Hampé
Président de l’ADIR

 

 

 

 

 

modification du POS / Eglise St Louis : l’ADIR écrit au maire de Strasbourg

modification du POS / Eglise St Louis : l’ADIR écrit au maire de Strasbourg

Monsieur Roland Ries
Maire de la Ville de Strasbourg
Ville et CUS
1 parc de l’Etoile
67076 STRASBOURG CEDEX

Objet : Modification du POS n° 35 /  Point 20 église Saint Louis : suppression de l’emplacement réservé ROB C7

Monsieur le Maire,

Nous avons l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivants :

Dans le cadre de la modification du POS n° 35, au point 20, il est stipulé que :

Dans le quartier de la Robertsau, l’emplacement réservé ROB C7 (26 ares) prévoit la création d’une place publique devant l’Eglise St-Louis entre la rue Charles de Foucault et la rue Jeanne d’Arc.

Il est proposé :

  • de supprimer l’emplacement réservé ROB C7 ;
  • d’inscrire l’emplacement réservé ROB A39 (emprise 3 mètres) pour la réalisation d’uncheminement réservé aux piétons et aux cycles entre la rue Charles de Foucauld et la rue Jeanne d’Arc aux motifs suivants :

1.Au regard des projets et des aménagements réalisés par la collectivité dans ce secteur, cet emplacement réservé, inscrit au bénéfice de la Ville au POS approuvé en 1992, n’apparaît plus nécessaire.

2 .Par ailleurs, la levée de cette servitude permettrait à la Paroisse St-Louis, propriétaire de la parcelle 377, section BC, d’envisager la réalisation d’un foyer paroissial afin d’y retrouver les principales fonctionnalités d’accueil et de réunion, actuellement disponibles dans le bâtiment vétuste, déclaré non conforme en matière de sécurité incendie et d’accessibilité, et situé rue du docteur Freysz.

L’ADIR ainsi que l’Association des Amis de la rue Jeanne d’Arc et de nombreux riverains se sont étonnés de cette  proposition.

Lire la suite Lire la suite

Edito – l’Echo de la Robertsau 246

Edito – l’Echo de la Robertsau 246

Cela c’est passé cet été

L’aire d’accueil pour les gens du voyage au Hellwassser, l’annulation de la procédure d’attribution du quartier d’affaires Wacken au groupe Bouygues, le lieu d’Europe, l’école européenne, le plan de déplacement urbain, les enquêtes publiques concernant la modification de POS n°35 et le PMC (Palais de la Musique et des Congrès), tous ces sujets ont occupé le devant de la scène estivale.

Autant d’occasions, selon les sensibilités, de s’étonner, s’inquiéter, s’indigner, se fâcher…

Vous trouverez toutes les informations et nos commentaires dans ce numéro. Mais un sujet majeur a été oublié : il préoccupe pourtant tous les Robertsauviens et bien au-delà, les citoyens de la CUS : Dans le cadre du futur PPRT (Plan de Prévention des risques Technologiques), il s’agit ni plus ni moins de la très probable fermeture du quai Jacoutot aux Strasbourgeois, sans oublier celle de la promenade / piste cyclable (interdiction d’emprunter la digue depuis le parking du château de Pourtalès jusqu’à l’étang du Karpfenloch).

René Hampé – Président de l’ADIR