Archives de
Mois : février 2014

QUESTIONS AUX CANDIDATS AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES DE STRASBOURG

QUESTIONS AUX CANDIDATS AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES DE STRASBOURG

Le comité de l’ ADIR a décidé de poser un certain nombre de questions aux candidats aux élections municipales. Les sujets évoqués sont le reflet des préoccupations des Robertsauviens qui liront dans notre Echo de mars 2014 les réponses apportées par les différentes listes.

Compte tenu de nos impératifs de publication et dans un souci d’égalité, nous limiterons à 5 lignes chaque réponse. Nous vous remercions de bien vouloir nous faire parvenir vos déclarations avant la fi n du mois de janvier 2014.questionscandidats

Edito – Echo de la Robertsau 251

Edito – Echo de la Robertsau 251

La Robertsau à un tournant

La Robertsau connaît depuis plusieurs décennies des changements considérables. Cette évolution, nous n’entendons pas la combattre. En revanche il nous appartient, à nous, Robertsauviens, de la discuter. Aussi l’ADIR accompagnera-t- elle toute démarche associant les habitants, les associations et les politiques qui tendra à favoriser l’évolution de la Robertsau de manière mesurée et cohérente.
Notre quartier a, en outre, l’avantage de bénéficier de potentialités importantes, patrimoine, forêts, cours d’eau, réserves foncières susceptibles d’être construites qui manquent parfois ailleurs à Strasbourg. C’est pourquoi des projets importants, propres à transformer radicalement notre vie, peuvent y être envisagés . Agroquartier et parc naturel urbain en sont des exemples.

Parvenus à un moment crucial de la vie municipale, nous avons décidé d’entendre ceux qui comptent prendre les rênes de notre ville pendant six ans. Nous vous livrons aujourd’hui les questions que nous leur poserons. Vous trouverez dans le N° de mars 2014 les réponses qu’ils nous auront communiquées. Cela vous aidera peut-être dans le choix de votre bulletin de vote. Espérons aussi que cela encouragera les candidats une fois élus à respecter leurs promesses.

En cette année qui s’achève, je tiens à remercier nos annonceurs pour leur fidélité à notre magazine, ainsi que l’équipe de l’ADIR pour son implication. Tous ensemble, nous souhaitons à nos lecteurs de très bonnes fêtes et leur présentons nos meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Jacques Gratecos
Président de l’ADIR 

La Robertsau at a turning point

La Robertsau has known considerable changes over the last decades. We don’t intend to fight this evolution. However it is our concern, as Robertsauvians, to discuss it. Therefore ADIR will take part in any process involving people, organisations and politicians which would tend to favour the evolution of La Robertsau in a gradual and consistent way.
Our district has the advantage of significant potential benefit in terms of heritage, forests and potentially buildable land reserves, all of them being plentiful here as opposed to other areas in Strasbourg where they are even lacking.
This is the reason why major projects aiming at rad- ical changes in our lives may be considered here, as for instance the ‘Agroquartier’ and the natural urban park projects.
As we have now reached a crucial stage in our local affairs, we have decided to ask those who have put their names forward as potential elected leaders of our city council for the next six years to spell out what they intend to do when elected. You will find in this issue the questions we intend to put to them. And you will find in our March issue the answers they will have given us. This may help you in deciding in whose favour you will eventually cast your vote. Let’s also hope that this will help the future incumbents to keep their promises.
As this year is reaching its end, I would like very much to thank those who have helped our magazine by renting advertising space and the whole ADIR team for their unflinching commitment.
We all wish our readers our most sincere season’s greetings. Happy New Year to all !

Die Robertsau an der Wende

Zeit mehrere Jahrzenten kennnt die Robertsau beträchtige Änderugen. Natürlich sind wir nicht gegen dieser Fortentwiklung und wollen auch nicht dagegen kämpfen. Aber wir Robertsauer, sind verpflichtet unsere Meinung hören zu lassen und deswegen ist es die Pflicht der ADIR überall dabei zu sein wo von Entwiklung der Robertsau geplant wird .

Unser Viertel hat den grossen Vorteil viele Möglichkeiten noch zu haben, unter anderem, Verstädterung. Deswegen kann noch manches in der Robertsau geplant werden. Das alles hat natürlich ein Einfluss auf unseren Lebens und Qualitätsraum.
Die gemeinde Wahlen sind iin Aussicht. Wir haben entschieden den Kandidaten verschiedene Fragen zu stellen.
In der Auflage von März 2014 werden wir Ihnen ihre Antworten geben.

Das kann immerhin Ihre Wahl orientieren, mit der Hoffnung dass die Gewählten ihre Versprechungen halten.
Dieses Jahr geht zu Ende. Ich möchte recht hertzlich unsere Inserenten und Auftragsgeber bedanken und auch die alle, die ermöglischen die Erscheinung unseres Läuchblättel.
Gemeinsam wünchen wihr auch alle, angehnehme Feiertage und ausdrücken ihnen unsere besten Glückwünche zum kommenden neuen Jahr.

Jacques Gratecos répond aux questions du Blog de la Robertsau

Jacques Gratecos répond aux questions du Blog de la Robertsau

A l’occasion des prochaines élections municipales, le Blog de la Robertsau a rencontré Jacques Gratecos, le président de l’ADIR pour balayer le bilan du mandat qui s’achève.

Ci-dessous la vidéo :


Municipales Strasbourg 2014 : le point de vue… par blogrobertsau

Le site du Blog de la Robertsau : http://www.robertsau.eu

L’Echo de la Robertsau : Numéro spécial 250 !

L’Echo de la Robertsau : Numéro spécial 250 !

Ce numéro de l’Echo que vous tenez aujourd’hui entre les mains représente tout un symbole et cela à plusieurs titres.

couv_echo_250
La couverture du numéro 250 de l’Echo de la Robertsau

L’éditorial : vous l’aviez peut-être déjà remarqué, ne porte plus la signature de René Hampé, alors que, pendant les 14 années qu’il a passées à la tête de l’ADIR, vous le retrouviez s’adressant à ses lecteurs robertsauviens bien évidemment, mais aussi aux responsables associatifs, institutionnels ou politiques. Le ton en était toujours passionné, parfois incisif voire tranchant. Curieux, attentif, prompt à lever le lièvre en posant les questions les plus embarrassantes, il ne s’en laissait pas conter. Force était de constater alors la justesse de ses vues, la finesse de son analyse et la rigueur de son attaque. Pas question, vous le supposez bien, de laisser filer une telle recrue qui continue à suivre les dossiers et que vous retrouverez s’exprimant dans nos pages.

 

La couverture : Rassurez-vous, nous n’entendons pas faire de la Robertsau le carrefour international du patchwork à la place de Sainte-Marie-aux-Mines, la couverture donc nous l’avons voulue à l’image de notre association, multiple par le choix des sujets qui y sont débattus, et ancrée dans la durée, parce que 55 ans au service des Robertsauviens ce n’est pas rien. Ce sont en effet 250 numéros de l’Echo que l’ADIR a offerts aux habitants de notre quartier, ne comptant que sur les adhésions de nos adhérents et sur les publicités des commerçants pour le financer.

 

L’esprit enfin de notre publication :  Vous retrouverez dans les différentes rubriques de ce numéro la ténacité qui est notre marque sur les problèmes les plus brûlants comme le PPRT, notre volonté de proposition et notre ouverture sur des sujets nouveaux tel l’agroquartier ou l’attention que nous savons por- ter à la mobilité comme dans l’article sur l’extension du tram.

 

L’ADIR, au fil des ans, a su être à l’écoute des habitants de la Robertsau. Ce sont eux qui, par leurs remarques ou leurs ques- tions, ont animé les réflexions des bénévoles qui constituent le comité de l’ADIR. C’est à leur service que nous continuerons à œuvrer pour transformer leurs meilleures idées en actes.

 

Jacques Gratecos
Président de l’ADIR
 

Vous pouvez télécharger les versions numériques de l’Echo de la Robertsau sur notre page spéciale Echo