Archives de
Mois : juin 2013

Jacques GRATECOS, nouveau président de l’ADIR

Jacques GRATECOS, nouveau président de l’ADIR

Le Comité de l’ADIR constitué après l’AG du 6 juin 2013 a élu son nouveau président, Jacques GRATECOS.

Robertsauvien de longue date, membre de l’ADIR depuis 3 décennies, ayant exercé des responsabilités associatives et électives à Strasbourg, Jacques GRATECOS succède à René HAMPE.

Après avoir salué l’action de René et du Comité, il a affirmé son souhait d’approfondir le travail accompli au fil des années, et de mener à bien les nombreux dossiers importants pour l’avenir de notre quartier.

Réunion publique Conseil de quartier Robertsau-Wacken

Réunion publique Conseil de quartier Robertsau-Wacken

Le Conseil de quartier Robertsau-Wacken devait organiser sa réunion publique de présentation de son bilan le 4 juillet à l’Escale, information annoncée dans l’ECHO n° 249.

Nous apprenons qu’elle ne pourra avoir lieu ; elle est repoussée à la 2ème quinzaine de septembre.

Plus de détails dans l’ECHO n° 250 qui paraîtra en septembre, ou sur ce blog.

 

Le Jardin d’Eden de la Robertsau attend le verdict des juges

Le Jardin d’Eden de la Robertsau attend le verdict des juges

Suite au résultat de l’enquête publique et au vote de la modification n°35 du POS qui rend constructible le jardin attenant à l’église Saint Louis, le Collectif pour le Sauvetage du Jardin Saint Louis, comprenant des habitants, l’ADIR , l’Association des amis de la rue Jeanne d’Arc et l’association Strasbourg Ecologie, a saisi le 21 janvier 2013 le président de la CUS d’un recours gracieux à l’encontre de la décision prise par le conseil de la CUS du 30 novembre 2012.

Capture d’écran 2013-06-11 à 17.41.03

En effet, le Collectif estime que cette décision est entachée d’un vice de fond sur le fondement d’une erreur manifeste d’appréciation et qu’il n’a pas été démontré que le choix de la suppression de l’emplacement réservé, ROB C7 était absolument nécessaire.

Le 12 mars 2012, le président de la CUS nous a fait connaître qu’il ne peut donne suite a notre recours gracieux aux motifs :

  • que la ville de Strasbourg a renoncé à l’aménagement du terrain en place publique et constituerait une illégalité,
  • que le projet de la construction d’un nouveau foyer Saint Louis procède d’une initiative privée et non de la CUS et qu’il n’appartient pas à celle-ci de faire échec à l’exercice par un propriétaire privé d’exercer son droit de propriété.

Un travail approfondi a été réalisé par les membres du Collectif afin de saisir le Tribunal Administratif d’un recours en excès de pouvoir en s’appuyant sur deux catégories de moyens :

  • Le premier tenant au titre de la légalité interne, à une erreur d’appréciation indiscutable commise par l’autorité publique,
  • Le second au titre de la légalité externe sur son détournement ou à tout le moins, un dévouement de la procédure d’adoption qui est nécessairement délibérative, ce qui est indispensable à la validité des décisions prises.

Pour des choix personnels et du fait que le Collectif ne dispose pas de la personnalité juridique, il ne restait que l’ADIR à pouvoir aller en justice.

Par respect de l’engagement de nombreux habitants et le travail exemplaire réalisé, l’ADIR a déposé le 13 mai 2013 un recours en excès de pouvoir auprès du Tribunal Admisnistratif de Strasbourg.

La création de notre projet Agro-Quartier est en bonne voie ?

La création de notre projet Agro-Quartier est en bonne voie ?

C’est un vrai plaisir de voir que ce projet d’AGRO-QUARTIER, initié par notre Association ADIR, soit sur de bons rails en référence à notre 1er article sur ce sujet (voir p. 7 et 9 de l’Echo de la Robertsau n° 241)

Rappel de ce qu’est un « Agro-Quartier »

Concept innovant dont l’ADIR est le promoteur sur Strasbourg. Strasbourg serait ainsi la 1ère ville en Europe à créer un Agro-Quartier.

Définition synthétique : un éco-quartier + (éco-quartier = lien social MAIS économie énergie surtout version « Strasbourg ») donc c’est à la fois :

  • + d’excédent éco-énergie
  • + de lien social
  • + d’excédent alimentaire

Il est pris en compte un esprit coopératif et de partage de ces excédents au profit des membres de ce futur Agro- Quartier.

Capture d’écran 2013-06-11 à 17.28.10

 Pourquoi un Agro-Quartier à la Robertsau?

Lire la suite Lire la suite

Desserte Wacken – Europe

Desserte Wacken – Europe

Concertation préalable avec le public concernant la création, la desserte des équipements publics et le renforcement de l’accessibilité du quartier Wacken – Europe à Strasbourg

Du 4 mars au 5 avril 2013, s’est tenue la concertation concernant la création d’un « barreau » routier entre la rue Fritz-Kieffer et l’A350.

Les questions posées par les riverains et les associations STRACE et l’Association de Défense des Intérêts des Riverains de la rue du Tivoli concernaient les problèmes de circulation, de sécurité des piétons et l’augmentation de la pollution.

L’ADIR a apporté son appui aux remarques formulées, considérant que la circulation dans cette zone, l’une des principales sorties du quartier de la Robertsau, aura des répercussions importantes et non étudiées pour ses habitants. En règle générale, les études de circulation nous semblent insuffisamment détaillées et inadéquates dans le cadre des projets envisagés.

 

Extension de la ligne E du tram

Extension de la ligne E du tram

Un grand nombre d’habitants, responsables associatifs et élus du quartier ont assisté le 4 avril 2013 à la réunion publique de concertation sur l’extension de la ligne E du tram à la Robertsau, réunion présidé par Roland Ries Maire de Strasbourg.

DSC_0080

Les habitants étaient appelés à exprimer leur choix entre les deux scénarii proposés :

Les problèmes évoqués : les expropriations nécessaires, le coût de l’extension, la problématique de la circulation et du stationnement.

Se sont exprimés pour la variante « terminus Renaissance » ou pour une extension encore plus au Nord (Sainte Anne, Fuchs am Buckel), outre l’ADIR et ASTUS (voir articles) :

  • M. Yves Le Tallec, conseiller général de la Robertsau
  • Mme Anne Schumann, conseillère municipale d’opposition
  • M. André Ehret, en tant que coordinateur du Conseil de quartier de la Robertsau

Position de l’ADIR :

L’ADIR considère que le développement du transport collectif est une des priorités de l’aménagement du territoire. Notre association milite depuis des années pour que les collectivités locales investissent le maximum de moyens afin de mettre à la disposition des habitants des transports en commun efficaces et compétitifs.

Lire la suite Lire la suite

PPRT du port aux pétroles

PPRT du port aux pétroles

Le projet de PPRT du port aux pétroles de Strasbourg a été mis à l’enquête publique du 25 février au 11 avril 2013.

portpétrole (1)Outre le dossier déposé au centre administratif et en mairie de la Robertsau, deux réunions publiques sont venues animer le débat. Celle organisée par l’ADIR à l’Escale le 14 mars et celle organisée par la Commission d’enquête le 21 mars à la salle de la Bourse. 250 à 350 personnes se sont déplacées à chaque fois pour s’informer ou faire entendre leur voix. De nombreuses observations ont été consignées dans les registres mis à disposition en Mairie de quartier.

Analyse

Une fois analysées et synthétisées par les 3 Commissaires enquêteurs, vos observations seront transmises aux services préfectoraux qui doivent y répondre de manière précise. A la lumière de ces réponses, la commission d’enquête émet soit un avis favorable, éventuellement avec des recommandations qui n’engagent pas l’administration, soit avec des réserves que le Préfet doit impérativement lever. Enfin, si l’avis rendu est défavorable, l’État doit revoir le projet.

Lire la suite Lire la suite

Le parc naturel urbain de Strasbourg

Le parc naturel urbain de Strasbourg

Le Parc naturel urbain est un projet collectif de territoire porté par la Ville de Strasbourg et les associations, avec l’aide de tous les partenaires locaux et institutionnels intéressés. Il allie sur ce territoire « vert » l’activité économique et l’habitat à la préservation de l’environnement et à sa valorisation. Le périmètre de départ du parc naturel urbain est constitué de 311 hectares à Koenigshoffen, à la Montagne-Verte et à l’Elsau, ainsi que de 295 ha à Eckbolsheim.

Pour le délimiter, deux principaux critères ont été utilisés :

  • Un critère historique avec les glacis militaires,
    la zone non aedificandi (dite aussi ceinture verte de Strasbourg).
  • Un critère géographique avec les zones inondables liées à la présence de la Bruche et des Muhlbach.

Considérant que le Nord de la CUS (Robertsau, Schilti- gheim, Bischheim, Hoenheim) présentent toutes les ca- ractéristiques d’un tel PNA, l’ADIR a souhaité entamer une démarche identique, parallèlement à la préserva- tion des espaces verts de ce secteur. Article publié dans l’ÉCHO n° 244 de mars 2012.

Après avoir auditionné M. Denis MATER animateur du PNA, le conseil de quartier de la Robertsau a fait sienne cette idée et a transmis la motion ci-après à l’adresse de Roland Ries Maire de Strasbourg :

«La réussite exemplaire de la réalisation du Parc Natu- rel Urbain Koenigshoffen – Montagne Verte – Elsau nous conduit à penser qu’il serait fort opportun d’engager la réalisation du Parc Naturel Urbain de la Robertsau.

Le classement en réserve naturelle de la forêt de la Robertsau

Le classement en réserve naturelle de la forêt de la Robertsau

Le 25 janvier 1988, le conseil municipal de Strasbourg adoptait à l’unanimité le principe du classement des forêts de la Robertsau et du Neuhof en ré- serves naturelles.

Cette demande a été confirmée le 13 mai 1991. Elle a été formalisée au- près du préfet en septembre 1992. Le 5 juillet 2010, le Conseil Municipal a, par une motion, solennellement exprimé sa volonté de voir aboutir rapidement ce classement.

En parallèle, ce classement a été l’objet de multiples demandes d’Al- sace Nature et de l’ADIR. Sa concrétisation s’est toujours heurtée aux problèmes posés par le PPRT.

Toutefois, la DREAL envisage de ré- gler les deux affaires conjointement. Dans le cadre de l’instruction du pro- jet de classement, le 23 avril, les associations ont été invitées à une réunion d’information lors de laquelle a été présenté le futur périmètre de la réserve et le projet de règlement.

L’enquête publique est prévue au printemps.

Echo 249 : l’édito

Echo 249 : l’édito

Pour le canton Robertsau/Wacken, le premier semestre 2013 a été riche en évènements qui ne manqueront pas d’impacter la vie de nos concitoyens.

Nous avons assisté au démarrage de très nombreux chantiers ou dossiers majeurs. Citons pêle- mêle la restructuration du collège, la Maison de l’Enfance, le Lieu d’Europe, le renouveau du Palais de la Musique et des Congrès, la concertation sur l’extension de la ligne E du tram, le classement de la forêt de la Robertsau, les accès du projet Wacken / Europe, et bien entendu l’enquête publique sur le PPRT.

Les débats publics et les positions de certaines associations ont attisé les clivages entre intérêts parti- culiers et intérêt général, entre la recherche de la cohérence et la continuité des idées et des actes. Concernant l’extension du tram, enfin conscients de l’intérêt géné- ral, relevons qu’il n’y a pas eu de divergence entre la majorité muni- cipale et l’opposition politique.

L’ADIR milite depuis de nom- breuses années pour un projet glo- bal, qui repose sur une ambition collective, qui découle des besoins et aspirations des habitants, qui prenne en compte leur diversité, sans oublier la géographie si par- ticulière de notre quartier et son environnement (encore) excep- tionnel.

Projet global ayant également pour objet de rendre les Robert- sauviens fiers d’appartenir à leur quartier, et ceci, quel que soit leur secteur de résidence, leur milieu social et leur génération.

René Hampé Président de l’ADIR

L’ECHO DE LA ROBERTSAU 249

L’ECHO DE LA ROBERTSAU 249

L’Echo de la Robertsau numéro 249 vient de paraître.

Au sommaire de ce numéro :

  • Le classement en réserve naturelle de la forêt de la Robertsau
  • Le parc naturel urbain de Strasbourg
  • Le PPRT
  • Extension de la ligne E du tram
  • La déserte Wacken-Europe
  • La création de notre projet agro quartier
  • Un dossier urbanisme
  • La vie de quartier
  • Un hommage à Raymond Félix
  • Les évènements culturels
Vous pouvez le télécharger directement, ou dans notre rubrique ECHO.
Les distributeurs de l’ADIR vont dans les jours qui viennent venir vous le distribuer dans votre boite aux lettres ou vous pouvez le télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous.
Si jamais vous ne l’avez pas reçu, vous pouvez nous envoyer un message via notre formulaire de contact.