Archives de
Catégorie : Chantier

L’essoreuse à salades

L’essoreuse à salades

Ou l’acquisition géophysique dans notre quartier de la Robertsau…..

P1020236
Photo EJ

Je les attendais, ces jolis câbles oranges, dont on parlait tant dans le journal. Il ne pouvait pas y avoir de souci, puisque dans la plaquette intitulée « acquisition géophysique » et signée Fonroche, il est clairement écrit que « le ressenti de vibrations pour les personnes à proximité est équivalent à quelques secondes d’essorage d’une machine à laver ».

Lire la suite Lire la suite

Rue de la Baronne d’Oberkirch, un programme immobilier ambitieux d’économie d’énergie

Rue de la Baronne d’Oberkirch, un programme immobilier ambitieux d’économie d’énergie

Peut-on passer sous silence la réalisation d’un important programme immobilier à la Robertsau ?  A l’ADIR la réponse est « non ».

Mais allons plus loin : L’ADIR risque-t-elle de perdre son âme si elle évoque cette réalisation sans marquer son opposition ou si elle s’y montre favorable ?  Ce sujet a fait  débat  au sein de notre comité de rédaction.

L’objet de la discussion, un îlot de plus d’un hectare situé entre la rue de la Baronne d’Oberkirch et la rue Anne Alexandrine de Furstenberg dénommé les terrasses et les villas d’Augia.

augia
Photo Icade promotion

Un nombre de logements, 79, relativement réduit  si l’on considère l’emprise foncière de 12570 m2.

Lire la suite Lire la suite

Patrimoine : Le Kaysersguet

Patrimoine : Le Kaysersguet

kaysersguet152

Depuis 2006 l’ADIR avec les Amis du vieux Strasbourg, puis, depuis 2009, avec l’ensemble des associations de la Robertsau, se bat pour la préservation du « Kaysersguet » : ce témoin du développement urbanistique de Strasbourg qui représente une des dernières « campagnes » égrenées au XVIIIe siècle hors des murs de la ville, lieux de villégiature établis dans la verdure de la Robertsau.

Il constitue un tout historique, un ensemble conçu agencé autour de la maison de maître, la survivance d’une collection d’édifices uniques et hors du commun, installé dans un parc dessiné pour le recevoir. L’installation de la pharaonique station de tram a tout d’abord amputé le parc d’une partie de sa surface. Puis l’élargissement de l’allée Kastner, pour permettre un accès à l’Agora du Conseil de l’Europe, nécessitait le déplacement des portails et de la laiterie qui, grâce à notre intervention, ont été reconstruits, mais en amputant une nouvelle fois la surface du parc.

Et enfin la transformation esthétiquement discutable de la maison de maître en « Lieu d’Europe ». Un arrêté portant permis de démolir à la fois de la serre et d’autres éléments du domaine a récemment déclenché une nouvelle « crispa- tion » des défenseurs du patrimoine.

Cinq associations (les amis du vieux Strasbourg, l’ADIQ, l’ADIR, l’APMR, l’AHCJ) ont déposé un recours gracieux contre cette nouvelle atteinte à cet exceptionnel ensemble. Ils ont été traités d’ignorants, et même pire, puisque l’adjointe de quartier et l’adjointe chargée des affaires européennes ont déclaré qu’il s’agissait là d’une affaire politique et que les associations étaient instrumentalisées par l’opposition municipale.

Loin de cette interprétation pour le moins réductrice, les 5 associations avaient parfaitement bien compris : c’est bien une démolition pure et simple qui était programmée. Contrairement à ce qui est affirmé, le permis de construire de 2012 ne précise pas que la serre « devra être

conservée » mais qu’elle devrait être « déposée ». En outre, le permis de démolir du 5 novembre 2013 mentionne bien une « démolition totale » sans aucune mention d’un éventuel remontage ultérieur.

La réponse du Maire à nos interventions conjointes :

  • Le puits en grès, endommagé lors des travaux du Lieu d’Europe, sera restauré pour retrouver son état d’origine,

  • La serre sera déconstruite avec soin afin de conserver les élé- ments de grès qui constituent actuellement l’entablement de la structure de la verrière et le couronnement du pignon central,
  • La démolition de la maisonnette implantée au Nord Est de la par- celle est reportée,
  • Le projet de réaménagement du parc sera engagé dans un délai raisonnable dans un processus de concertation avec les associations.

Les associations sont globalement satisfaites des engagement pris mais demandent également que soient conservées et restaurées l’armature de la serre, la maisonnette implantée en limite Est du Parc, la glacière et la faisanderie, sans oublier la « conciergerie », c’est-à-dire l’ancien bâtiment des domestiques.

Lors d’une conférence de presse le 20 février les associations ont réitéré leurs exigences.

René Hampé
Chantiers et projets en cours

Chantiers et projets en cours

Une pagode à la Robertsau

L’association bouddhiste vietnamienne Pagode Nho Hien va construire une pagode sur un terrain situé 311 route de la Wantzenau.

Ecole européenne

1200 élèves et plus de 150 personnels pour la future Ecole européenne le long de la route de la Wantzenau : un casse-tête pour la circulation déjà très diffi- cile. Un atelier de réflexion a été initié, composé de représentants de d’enseignants, de parents d’élèves, de riverains et d’associations pour trouver les meil- leures solution en matière d’accès, de circulation et de stationnement.

L’ensemble des ailes du bâtiment forme une sorte de progression symbolique vers le baccalauréat européen.

Situé le long de la route de la Wantzenau, un terrain en friche de deux hectares a été mis à disposition par l’Etat. L’effet végétalisé de la parcelle actuelle sera reproduit en bordures extérieures du terrain, ainsi que sur la plupart des toitures. A l’intérieur de ce couloir de verdure, trois pôles ont été imaginés de manière librement composée autour d’un espace central, les bâtiments suivant la forme du terrain.

Un gymnase à proximité de l’école : Sur le même espace sera construit un gymnase qui en dehors des heures des cours sera aussi à la dispo- sitions des associations.

La mosquée et  son espace culturel    

Le 23 mars 2012, en présence de nombreuses personnalités, la première pierre de la mosquée et de son espace culturel à été posée.

« Nous avons toujours œuvré pour promouvoir le dia- logue, la solidarité et l’amitié avec les autres confes- sions et spiritualités. Nous travaillons pour que les fléaux que sont la haine et la souffrance ne viennent pas détruire notre espérance en l’Avenir. Nous pour- suivrons nos efforts pour que nos enfants et les nou- velles générations puissent vivre dans un monde sain, un monde de paix et de fraternité. »

Chaïb Choukri, Président de l’Association Culturelle des deux rives

Nouveau consulat de Turquie

Cet été devraient débuter les travaux du nouveau consulat général de Turquie à Strasbourg.

Les bâtiments ont été imaginés par l’architecte Han TÛMERTEKIN et seront situés en bord du canal, au numéro 11 du Quai Jacoutot sur le triangle que for- ment le quai Jacoutot, la rue de la Carpe-haute et la rue Toreau. Cet édifice sera composé de 4 blocs de tailles croissantes, bâtis sur un espace de 8 900 m2. Cet ensemble accueillera les services de la représen- tation permanente de la Turquie auprès du Conseil de l’Europe, le corps diplomatique et le consulat général au service d’une population d’environs 125 000 ressortissants répartis dans le Grand Est.

Ile des sports

L’Ile des sports du Wacken est en voie de restructuration pour re- grouper un certain nombre d’acti- vités sportives dont a terme ceux du CRUS et du club de pétanque de la Robertsau.

Projet immobilier «Clos Irène»

R. des Jardins Fleuris – R. du Goujon Après plusieurs recours gracieux au Tribunal Administratif, le projet a été retiré.

Maison de la petite enfance

L’implantation de la maison de la petite enfance va se faire en 2012 pour livraison fin 2013 sur le ter- rain dit «im Waeldel» rue Baronne d’Oberkirch.

Projet immobilier du chemin de l’anguille

Ce projet sera implanté sur un terrain mis en adjudication par la ville et a été présenté lors de la réunion plénière du 1er juin 2011 du COQ. Le projet définitif sera présenté au coq et au riverains.

Piscine du Wacken

Un nouveau concept de piscine: une piscine nordique ouverte toute l’année. Trois espaces pour trois saisons: • un bassin d’hiver de 750 m2, • un bassin demi-saison de 400m2 • un bassin d’été de 520 m2. Phase des travaux 2011-2012, ouverture 2013.

Projet immobilier « Oberkirch »

Un nouveau concept de piscine: une piscine nordique ouverte toute l’année. Trois espaces pour trois saisons: • un bassin d’hiver de 750 m2, • un bassin demi-saison de 400m2 • un bassin d’été de 520 m2. Phase des travaux 2011-2012, ouverture 2013.

Liaison inter-ports phase 2

La deuxième phase de la liaison inter-ports est lancée.