Archives de
Catégorie : Association

EST TEMPS D’ART

EST TEMPS D’ART

L’ADIR a le plaisir de vous inviter à découvrir l’exposition du 11 au 31 mai 2017 parc Henri-Louis Kayser au Lieu d’Europe • 8 rue Boecklin • 67000 Strasbourg Robertsau

Cette exposition d’étendards dans le parc du Kaysersguet fait grimper haut les couleurs de l’Europe avec des plasticiens de renommée internationale

  • Valerio Adami – Italie, Jacques Bosser – France,
  • Errō – Islande
  • Daniel Humair – Suisse
  • Christophe Hohler – France
  • Peter Klasen – Allemagne,
  • Tony Soulié – France
  • Richard Texier – France
  • Tomi Ungerer – Irlande
  • Raymond Waydelich – France
ainsi que des artistes établis dans la région ont proposé une œuvre
  • Geneviève Aïssi
  • Frédéric Caillard
  • Claudine Malraison,
  • Véronique Moser
  • Martin Ott
  • Hildegard Wagner-Harms
Des hymnes européens ont également été créés pour l’occasion et seront diffusés lors de cette exposition.
Puissent toutes ces créations suggérer qu’un développement harmonieux de l’Europe passe encore et toujours par la culture et tous ces talents montrer que l’art et le partage sont nos meilleurs atouts pour magnifier nos différences.
Un défi sociétal, un élan citoyen, un projet de sens !

Un défi sociétal, un élan citoyen, un projet de sens !

  Chers lectrices et lecteurs robertsauviens, À l’heure où j’écris ces quelques lignes, voilà un an que notre association Makers For Change et moi même travaillons d’arrache pied pour apporter des solutions novatrices et concrètes à un des plus grands défis de notre siècle, celui de l’insertion des populations issues de la migration forcée.

migrants

Naissance du projet pilote !

À travers le développement de notre antenne locale aux abords de la Robertsau,  nous mettons actuellement en œuvre un projet pilote intitulé Fabrique ton projet qui, mêlant nouvelles technologies et moyens classiques, a pour objectif d’identifier le profil professionnel d’une quinzaine de participants de diverses nationalités et de leur permettre d’exprimer sous diverses formes d’expression leurs projets personnels futurs. Vous devez certainement vous demander à juste titre : « Mais comment compte-t-il s’y prendre ? ».

 

migrants2

De septembre à décembre 2016, nous mettons en place diverses activités pour atteindre notre objectif. Nous organisons des cours de français langue étrangère accès vers l’identification des profils et projets professionnels des participants ; nous organisons des ateliers de créations d’objets à caractère artistique et culturel qui seront fabriqués par les participants via des outils numériques présents dans les Fablabs (lieux de fabrication numérique) ; et accompagnons les participants-créateurs à la présentation de leurs créations et de leurs projets lors de Str’Off III l’exposition off de Start au Pavillon K du Wacken.

Les outils numériques et digitaux sont en plein essor sur tous les territoires européens, ils ouvrent de nombreuses opportunités professionnelles dans les années à venir et permettent de créer du lien sans nécessairement maîtriser la langue de Molière. C’est sur notre vision innovante de l’utilisation des outils digitaux que nous avons été labélisés projet Pépite innovante.

Cette première phase nous permettra d’établir un premier bilan des activités menées sur le terrain et d’analyser quelles seraient les meilleures améliorations à apporter en 2017.

Une démarche citoyenne au service de l’intérêt général !

migrants3

Tout comme l’ADIR créée en 1958 suite à un élan de solidarité pour répondre à « un phénomène climatique exceptionnel », notre association a suivi le même exemple en plaçant l’être humain au cœur de nos préoccupations. À ce titre, il n’est pas inutile de rappeler la cause principale de ce nombre croissant de demandeurs d’asile en Europe : les conflits armés !

Cependant, lors de ces trente prochaines années, de nombreux experts s’entendent à dire que les raisons principales de la migration forcée seront liées aux catastrophes naturelles et aux crises climatiques. Autant dire que les mouvements citoyens et solidaires ont malheureusement de nombreuses années devant eux.

Alors si vous avez envie d’en savoir plus ou de nous venir en aide pour trouver tous ensemble des solutions à ce grand défi du XXI° siècle, n’hésitez pas à entrer en contact avec nous via notre site internet : http://makersforchange.org/ ou en nous suivant sur Facebook en indiquant « Makers For Change » dans la barre de recherche.

Cédric BISCHETTI
Président et Fondateur de l’association Makers For Change

Foyer St Louis : la paroisse et la Ville ne résistent pas au veau d’or

Foyer St Louis : la paroisse et la Ville ne résistent pas au veau d’or

Quelles sont les réelles motivations qui poussent la paroisse St-Louis, avec la complicité de la Ville, de maintenir contre vents et marées leur souhait de dynamiter le cœur de la Robertsau ? On peut réellement se poser la question. Et si tout n’était qu’une écœurante question d’argent ?

foyerstlouis

Voila maintenant quatre ans que de nombreux citoyens, associations, conseil de quartier, collectif et l’ADIR ici même alertent sur la vision court termiste de l’opération prévue au cœur de la Robertsau avec un message simple : il y a beaucoup mieux à faire.

Le deux acteurs principaux du dossier, la paroisse St-Louis et la Ville de Strasbourg, n’ont pas bougé d’un iota leur projet : construire 40 logements à la place d’un lieu de vivre-ensemble, qui ne serait pas du luxe dans un quartier de 25 000 habitants.

Comme l’écrivait Jacques Gratecos, ce projet a eu le mérite de révéler et mettre en lumière l’extraordinaire potentiel de ce site. Et les contre-propositions ont été particulièrement nombreuses : si certains veulent simplement le rénover, d’autres proposent d’avoir une vision plus globale sur l’ensemble de l’îlot Saint-Louis. Il y avait là de quoi fédérer les forces du quartier et bâtir un beau projet, tout en répondant aux attentes de la paroisse. Mais, au lieu de s’appuyer sur des énergies positives, la paroisse et la Ville jouent le pourrissement et semble dire « touche pas au grizzby » !

La paroisse fait une plus-value magistrale sur la vente du foyer ; la Ville spécule entre le foyer et l’actuelle mairie de la rue du parc et escompte de belles taxes d’habitation ; et le promoteur qui fera une très belle affaire sur les investissements qu’on lui permet de réaliser en plein centre de la Robertsau.

Chacun se servira du gâteau…sauf les Robertsauviens.

Lire la suite Lire la suite

l’ECHO de la Robertsau 262

l’ECHO de la Robertsau 262

L’ECHO de la Robertsau, numéro 262 vient de paraître.

echo262_une

Dans quelques jours, les distributeurs bénévoles de l’ADIR vont sillonner les rues de la Robertsau pour vous distribuer ce numéro dans votre boite aux lettres.

Au sommaire :

  • Edito : faire de l’Adir un vivier de compétences au service de la Robertsau
  • démocratie locale : avez-vous été entendu ?
  • Foyer St Louis : la paroisse et la ville ne résistent pas au veau d’or
  • Vie associative, un défi sociétal, un élan citoyen, projet de sens
  • Urbanisme, quartier Wacken-Europe aux portes de la Robertsau : où en sommes-nous ?
  • Vie de quartier au 14 rue de la Wantzenau, une cité u si proche, une cité u si loin
  • l’Escale, l’EFS et le blog de la Robertsau organisent une collecte de sang
  • Brèves
  • Actus
  • Evènements culturels

Pour disposer de la version numérique de ce numéro (PDF) il suffit d’aller sur la page ECHO de ce site, vous trouverez d’ailleurs les anciens numéros à partir de décembre 2011.

Nos distributeurs bénévoles font tout leur possible pour que l’ensemble des habitants de la Robertsau puisse bénéficier d’un exemplaire gratuit de l’Echo de la Robertsau dans leur boite aux lettres. Si, malgré notre vigilance, ce numéro ne trouvait pas la vôtre, merci de nous contacter au 03 88 31 28 26 ou par notre formulaire de contact.

Nous remercions l’ensemble des commerçants de la Robertsau pour leurs annonces dans ce numéro. L’ADIR vous invite à toujours soutenir en priorité les commerçants de la Robertsau pour vos achats.

 

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

L’ADIR souhaitait que vos propositions soient au coeur de sa soirée débat sur la démocratie locale.

reunion-adir-2
carte postale des participants à la soirée

Voici celles qui ont retenu votre attention

Le public présent pouvait voter à chaud pour exprimer son accord ou non sur une proposition. Ok : vote positif, Non : vote négatif,

  • Agir avec les élus et les techniciens (pas de vote)
  • Ateliers de concertation : ne pas être informé des projets par les DNA et pouvoir bénéficier d’une écoute de la part des élus.(pas de vote)
  • Donner la parole aux personnes opposées à l’avis des élus et des techniciens.(pas de vote)
  • Informations transparentes et partagées par tous les citoyens, un débat sincère.(pas de vote)
  • la politique ne consiste pas à régler les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent (Henri Queille)(OK)
  • Les élus doivent être absents des concertations (Non)
  • Adhérer aux associations pour avoir plus de poids sur les élus (OK)
  • Les élus doivent animer eux-mêmes les réunions publiques avec un animateur neutre et payé. (OK)
  • Structurer la démocratie locale par le recours aux outils numériques, pour y associer en autres les jeunes générations (OK)
  • Faire un manifeste commun à plusieurs associations avec les points que l’on n’accepte pas. (OK)
  • Garder la mémoire des actions au sein des associations (pas de vote)
  • Informer sur les lobbies – informer pour prendre du recul.(pas de vote)
  • Fédérer les gens autour d’un projet global pour la Robertsau. La Robertsau doit rester le poumon vert de la ville.
  • Attribuer un budget aux habitants qui ont un projet qui est sélectionné. Les habitants le mettent en oeuvre. (OK)
  • Accès facilité aux informations de la ville (OK)

reunion-adir-1

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

L’ADIR est heureuse de vous proposer les vidéos de la réunion publiques sur la démocratie locale qu’elle a organisée le 6 octobre 2016.

reunion061016

Près d’une centaine de personnes ont participé à ce débat inédit à la Robertsau sur l’état de la démocratie locale à Strasbourg.

Introduction de la soirée par le président de l’ADIR Jacques Gratecos et présentation de Maurice Blanc par Jean-Daniel Braun :

L’ADIR fort de son expérience souhaitait initier de nouvelles réflexions sur la démocratie locale. Elle a ainsi invité le professeur de l’université de Strasbourg, Maurice Blanc qui a évoqué le résultat de ses recherches et qui a permit d’avoir une base à un débat qui a été de haute tenue.

Nous vous proposons ci-dessous de retrouver les moments fort de cette soirée en vidéo ainsi que le débat en audio.

La présentation du professeur Maurice Blanc :

Les témoignages  :

Après l’exposé du Professeur Blanc, cinq témoins sont venues exposer les dossiers qui les occupent, et partagé avec l’assistance leur conclusion de la démocratie locale à Strasbourg

Il y avait :

  • Jacques Gratecos de l’ADIR sur le Foyer St Louis et le conseil de quartier (zone 30)
  • Marie-Laure Beaujean (Feuille du Läuch et Archi-Wiki) sur le Kayserguet
  • Jean-Daniel Braun (ADIR) sur le PPRT et la géothermie profonde
  • Pierre Ozenne et Joseph Chucri sur le tram à Koenigshoffen

Le débat (fichier audio)

Vous pouvez écouter le débat avec l’assistance et les questions qui ont été posées en téléchargeant le fichier ou en l’écoutant ci-dessous :

 

Quand les associations de défense de quartier font débat…

Quand les associations de défense de quartier font débat…

Le prolongement de la ligne E du tram à La Robertsau alimente le dialogue dans le quartier lui-même et, aujourd’hui, certains se demandent (DNA du 28 juin et 31 juillet 2016) s’il faut s’arrêter à l’Escale ou  prolonger jusqu’à la clinique Sainte-Anne.

Sur ce point l’ADIR s’est prononcée depuis longtemps et a souligné la cohérence d’une extension qui aboutirait  légèrement au delà, à la route de La Wantzenau au niveau de la rue de la Roue.

Ce scénario, plus audacieux, justifierait la création aux portes du quartier d’un parking-relais permettant d’absorber une portion importante des automobiles venant des communes du nord de Strasbourg. Il autoriserait également la desserte des secteurs d’habitations appelés à se développer  tels qu’ils  apparaissent  dans le futur PLU de l’Eurométropole.

Ce débat entre les tenants de telle ou telle solution a le mérite d’alimenter le débat démocratique. Qui songerait à s’en plaindre ? En effet n’est-ce pas là l’essence même d’une démocratie que d’encourager l’écoute des individus qui composent notre société ?

Malheureusement force est de constater  que l’on voit aujourd’hui  certains prétendre  que la  vérité ne saurait être que d’un côté. L’on aboutirait ainsi à une  opposition entre des particuliers qui n’exprimeraient que des avis objectifs et cohérents  alors qu’il faudrait se méfier des positions prises par « certaines associations de mauvaise foi » (DNA du 28 juin 2016)  ou qui ne seraient préoccupées que par « la défense d’intérêts particuliers, not in my backyard » (DNA du 31juillet 2016).

Lire la suite Lire la suite

C’est beau de distribuer l’Echo de la Robertsau !

C’est beau de distribuer l’Echo de la Robertsau !

Savez-vous que distribuer l’écho de la Robertsau est une activité saine, enrichissante et particulière agréable ?

echo_distribution

Tout d’abord, vous avez la possibilité de découvrir des recoins du quartier de la Robertsau que nous ne connaissiez pas et de faire de belles rencontre, car les Robertsauviens sont sympas.

Ensuite, c’est l’occasion de faire une petite activité physique au grand air, tout en participant à la vie de l’ADIR, et d’apporter le bonheur de la lecture de votre magazine préféré.

Vous êtes partant ? On vous attend. Contactez-nous par courriel et rejoignez notre équipe !

L’Echo de la Robertsau en Islande !

L’Echo de la Robertsau en Islande !

Dans le numéro 259 de l’Echo, nous avions consacré une page à la présentation de l’association Alsace Islande, animée par Catherine Ulrich.

islande

C’est ce numéro qui a fait le voyage vers la terre de glace et de feu. On voit ici l’Echo de la Robertsau entourant le groupe du club Vosgien de Wissembourg ! Merci à eux pour ce sympathique clin d’œil, et n’oubliez pas, si vous voyagez cet été d’emporter l’Echo de la Robertsau avec vous.

Le Vélo Touring Club 1905 La Robertsau va fêter ses 111 ans !

Le Vélo Touring Club 1905 La Robertsau va fêter ses 111 ans !

La Robertsau accueille une belle association de passionnés du vélo : le Vélo Touring Club la Robertsau qui va fêter ses 111 ans et organiser une manifestation le 4 septembre : les circuits Pourtalès.

velotouring

Au début du 20° siècle, quelques amoureux de la «petite reine» créèrent le 16 mars 1905 le Touring Club Robertsau. Ce fut un vrai élan d’enthousiasme dans le faubourg, puisque dès la première année le club compta 250 membres.

À cette époque les principales activités se résumaient aux Corsos, aux cortèges du Messti et des fêtes du quartier.

Lire la suite Lire la suite

La boîte à retour a été mise en place à la médiathèque de la Robertsau

La boîte à retour a été mise en place à la médiathèque de la Robertsau

Attendue depuis très longtemps par les amateurs, la boite à retour est enfin ouverte à la Médiathèque de la Robertsau.

bibliothèque

Depuis bien longtemps, la « boite-retour » de la médiathèque de la Robertsau était hors-service. Ce dispositif, qui permet de restituer des documents empruntés en dehors des heures d’ouverture, était très attendu par tous les abonnés de la médiathèque.

Vous pouvez rendre des livres, des CD ou des DVD que vous avez empruntés :

  • Cronenbourg
  • Elsau
  • Hautepierre
  • Meinau
  • Mélanie de Pourtalès
  • Neudorf
  • Neuhof
  • Olympe de Gouges
  • Bibliobus

Mais attention, vous ne pouvez pas rendre les documents empruntés dans les médiathèques Sud, Ouest et André Malraux.

Et l’Escale invente le compost facile

Et l’Escale invente le compost facile

compost

Quand on n’a pas de jardin, il n’est pas évident de mettre de côté les déchets organiques pour faire du compost. L’idée de l’Escale est de permettre à tous les Robertsauviens d’accéder aux joies du compostage.

Un bac à déchets est accessible 24h/24 à l’entrée de l’Escale ; vous pouvez y déposer quand vous le souhaitez vos déchets.

logoescale

L’Escale a profité de des animations de juin pour dévoiler une nouvelle signature visuelle.