Contribution de l’ADIR à l’enquête publique sur le classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle

Contribution de l’ADIR à l’enquête publique sur le classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle

L’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) a fait une contribution commune avec l’association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique, l’Association Naturiste de Sauvegarde et d’Animation du Blauelsand et la Fédération 67 pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

Classement de la forêt de la Robertsau et de la Wantzenau en réserve naturelle nationale.

La forêt de la Robertsau – Photo EJ

Le collectif des associations signataires se prononce en faveur du principe de classement de la forêt de la Robertsau et de la Wantzenau en réserve naturelle nationale (RNN). Mais le projet présenté ne les satisfait pas. Il semble avoir été élaboré par des technocrates peu au fait des réalités du terrain.

  • Prévoir la limite de la zone à classer à 20 mètres de la berge du contre canal de drainage, c’est permettre à terme la réalisation d’une route de grande largeur. Le Port Autonome milite pour cette ouverture réservée à la circulation de et vers le port aux pétroles ( DNA 29/01/2018 lors de la cérémonie annuelle des vœux du personnel) Le PAS souhaite voir aboutir le projet encore cette année. Il est quasi certain que si la route est ouverte au début à un trafic restreint de Poids Lourds transportant des matières dangereuses, elle sera par la suite ouverte au public. En effet le coût de réalisation et d’entretien de cette voie (18km) ne sera certainement pas supporté par le Port Autonome de Strasbourg. Peut on accepter cela ? Imagine-t-on la circulation de camions entre la forêt et le Rhin, en bordure des étangs et en lisière de la RNN ? Pourquoi ne pas classer l’espace de la lisière de la forêt jusqu’à la berge du Rhin en périmètre de protection ? Pour rappel, le périmètre de protection a pour objectif de favoriser les « échanges écologiques » entre la RNN et ses espaces limitrophes (écotones), de « limiter les dérangements de la faune », de limiter « les impacts sur les milieux sensibles de la réserve », de permettre « une gestion cohérente et une surveillance uniforme » de la réserve, et d’interdire toute action susceptible d’altérer le caractère ou de porter atteinte à la réserve naturelle. Pour un projet de RNN qui se donne pour objectif principal de reconnecter la forêt à son écosystème ellio-rhénan, cela paraîtrait utile et important que son Périmètre de Protection aille jusqu’au Rhin, non?
  • Depuis plusieurs années les pêcheurs de l’Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA Robertsau), soutenus par la Fédération de pêche du Bas Rhin, demandent en vain des travaux pour assurer la continuité du réseau hydraulique dans la forêt. Les arbres dans les cours d’eau devraient être enlevés pour permettre la dynamique fluviale. Les batardeaux, palplanches et enrochements devraient être enlevés pour redonner une continuité écologique dans le réseau hydraulique de la forêt. Le Hellewasser et la Fleet, dépendances du Steingiessen, ont subi plusieurs pollutions de l’ancienne station d’épuration. Leurs eaux sont stagnantes, les lentilles d’eau recouvrent complètement la surface, il n’y a plus de photosynthèse et beaucoup d’arbres sont dans l’eau. Les raisons énoncées dans la note de présentation du classement pour interdire la pêche montrent le peu de connaissance du terrain par les auteurs qui projettent, sur la forêt de la Robertsau et de la Wantzenau, des situations d’autres zones qui ne se retrouvent pas dans ce cas. Par exemple la Loche de rivière n’a jamais été présente dans ce périmètre.
  • Une fois classés, les sites sont soustraits à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader. L’article L 332-27 du Code de l’environnement précise « interdire toute action susceptible d’altérer le caractère ou de porter atteinte à l’état ou à l’aspect de la réserve naturelle »
    Il apparaît donc indispensable, avant le décret de classement, d’établir un programme de travaux permettant la restauration écologique et hydraulique du massif forestier et d’inclure celui ci dans le décret préfectoral. A cette occasion le périmètre d’interdiction de pêche pourra être revu.
  • Il en est de même en ce qui concerne les conventions qui doivent être passées avec l’ANSAB et la Fédération du Bas Rhin pour la Pêche, dont les activités sont situées dans le périmètre de protection de la RNN, et qui ne sont pas discutées à l’heure actuelle.
    La partie sud de la zone à classer en RNN se superpose à une partie des zones d’interdictions strictes et moins strictes du périmètre d’exposition aux risques du PPRT du port aux pétroles. Le périmètre d’exposition a déjà été réduit considérablement en déni des règlements et lois en vigueur et ne protège pas la population de la Robertsau. L’inclusion de ces zones à risques dans le périmètre de la RNN interdira tous travaux de protection qui pourraient s’avérer nécessaires à proximité immédiate des cuves et installations présentant de graves dangers. Une réflexion préalable à l’établissement du décret préfectoral s’avère donc nécessaire.

Ces divers éléments, parmi d’autres, montrent un projet élaboré par des auteurs éloignés du terrain et peu au fait de la réalité. Un objectif de cette importance, qui recueille l’assentiment des signataires, mérite une consultation constructive avec les habitants et les associations avant la mise au point de la liste des sujétions et interdictions envisagées pour la protection de la RNN et l’établissement du projet de décret.

Ce débat citoyen aurait dû trouver sa place avant l’enquête publique pour permettre l’acceptation maximale par les habitants.

Il n’est pas encore trop tard. Les autorités s’honoreraient d’ouvrir une consultation permettant au plus grand nombre d’adhérer à la protection de la nature.

Strasbourg le 20 février 2018

ADIR – AAPPMA – FERERATION 67 DE PECHE – ANSAB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.