Archives de
Catégorie : Débat

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

Réunion publique démocratie locale : vos propositions

L’ADIR souhaitait que vos propositions soient au coeur de sa soirée débat sur la démocratie locale.

reunion-adir-2
carte postale des participants à la soirée

Voici celles qui ont retenu votre attention

Le public présent pouvait voter à chaud pour exprimer son accord ou non sur une proposition. Ok : vote positif, Non : vote négatif,

  • Agir avec les élus et les techniciens (pas de vote)
  • Ateliers de concertation : ne pas être informé des projets par les DNA et pouvoir bénéficier d’une écoute de la part des élus.(pas de vote)
  • Donner la parole aux personnes opposées à l’avis des élus et des techniciens.(pas de vote)
  • Informations transparentes et partagées par tous les citoyens, un débat sincère.(pas de vote)
  • la politique ne consiste pas à régler les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent (Henri Queille)(OK)
  • Les élus doivent être absents des concertations (Non)
  • Adhérer aux associations pour avoir plus de poids sur les élus (OK)
  • Les élus doivent animer eux-mêmes les réunions publiques avec un animateur neutre et payé. (OK)
  • Structurer la démocratie locale par le recours aux outils numériques, pour y associer en autres les jeunes générations (OK)
  • Faire un manifeste commun à plusieurs associations avec les points que l’on n’accepte pas. (OK)
  • Garder la mémoire des actions au sein des associations (pas de vote)
  • Informer sur les lobbies – informer pour prendre du recul.(pas de vote)
  • Fédérer les gens autour d’un projet global pour la Robertsau. La Robertsau doit rester le poumon vert de la ville.
  • Attribuer un budget aux habitants qui ont un projet qui est sélectionné. Les habitants le mettent en oeuvre. (OK)
  • Accès facilité aux informations de la ville (OK)

reunion-adir-1

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

Réunion publique sur la démocratie locale : les vidéos

L’ADIR est heureuse de vous proposer les vidéos de la réunion publiques sur la démocratie locale qu’elle a organisée le 6 octobre 2016.

reunion061016

Près d’une centaine de personnes ont participé à ce débat inédit à la Robertsau sur l’état de la démocratie locale à Strasbourg.

Introduction de la soirée par le président de l’ADIR Jacques Gratecos et présentation de Maurice Blanc par Jean-Daniel Braun :

L’ADIR fort de son expérience souhaitait initier de nouvelles réflexions sur la démocratie locale. Elle a ainsi invité le professeur de l’université de Strasbourg, Maurice Blanc qui a évoqué le résultat de ses recherches et qui a permit d’avoir une base à un débat qui a été de haute tenue.

Nous vous proposons ci-dessous de retrouver les moments fort de cette soirée en vidéo ainsi que le débat en audio.

La présentation du professeur Maurice Blanc :

Les témoignages  :

Après l’exposé du Professeur Blanc, cinq témoins sont venues exposer les dossiers qui les occupent, et partagé avec l’assistance leur conclusion de la démocratie locale à Strasbourg

Il y avait :

  • Jacques Gratecos de l’ADIR sur le Foyer St Louis et le conseil de quartier (zone 30)
  • Marie-Laure Beaujean (Feuille du Läuch et Archi-Wiki) sur le Kayserguet
  • Jean-Daniel Braun (ADIR) sur le PPRT et la géothermie profonde
  • Pierre Ozenne et Joseph Chucri sur le tram à Koenigshoffen

Le débat (fichier audio)

Vous pouvez écouter le débat avec l’assistance et les questions qui ont été posées en téléchargeant le fichier ou en l’écoutant ci-dessous :

 

DNA : Chat échaudé…

DNA : Chat échaudé…

Article des Dernières Nouvelles d’Alsace à propos de  la réunion publique de l’ADIR sur la démocratie locale.

L’Adir invitait jeudi soir à débattre de la démocratie locale. De nombreux exemples de concertations ratées ont été évoqués. Si les associations et habitants ont pu être échaudés, ils n’entendent pas renoncer et font des propositions.

dna111016
Un petit carré rose permettait de voter “non” à une proposition, un carré de papier vert veut dire oui”.  © Photo DNA

Le sociologue Maurice Blanc, à la fin de la soirée, constate qu’il y a la fois une méfiance à l’égard des élus et en même temps le besoin qu’ils soient là, une forme « d’attraction-répulsion ». Lorsqu’une habitante de la Krutenau a proposé un peu plus tôt que les réunions publiques se tiennent en l’absence des élus, la majorité des présents a en effet voté « non ».

La réunion publique de jeudi soir, organisée par l’Adir (association de défense des intérêts de la Robertsau) donnait la possibilité à chacun d’approuver ou non les propositions destinées à fluidifier l’exercice de la démocratie locale.

Pour une véritable co-production des projets

Dans la salle, il y avait des élus justement, les adjoints Chantal Cutajar, qui vient d’hériter de la compétence démocratie locale et le suivi des conseils de quartiers, et Eric Schultz, par ailleurs l’un des initiateurs d’un forum citoyen au lendemain des dernières régionales, ainsi que la conseillère municipale Edith Peirotes, qui s’est notamment mobilisée pour le sauvetage du foyer Saint-Louis. Ils ne sont pas intervenus dans le débat.

Lire la suite Lire la suite

Courrier des lecteurs :

Courrier des lecteurs :

L’ASSER a distribué un supplément à la Gazette de la Robertsau dans les différentes boîtes à lettres des habitants de notre quartier. L’association y annonçait une réunion d’information pour le 10 mars sous le titre « Quel DEVENIR pour la ROBERTSAU ? ».

foyerstlouis

L’intérêt pour la qualité de vie dans notre quartier est louable et évident, surtout au regard des points mis à l’ordre du jour en page 1. Mais une lecture attentive de ces quatre pages suscite pour le moins l’étonnement. Le ton y oscille entre le prophétisme apocalyptique délirant qui prédit la disparition des « espaces verts, [d]es oiseaux et autres biotopes » et la vision naïvement paradisiaque d’une Robertsau bucolique où piétons et cyclistes contemplent au passage « poules et canards qui s’ébrouent dans les jardins ». Ne parlons même pas des innombrables oiseaux dont on nous fait la recension et dont on entend « au milieu de jardins paisibles le gazouillis de l’aube au crépuscule »… Quel havre de paix irrémédiablement menacé par de méchants bureaucrates qui régissent notre vie à coups d’oukases, donc sans concertation aucune !

Lire la suite Lire la suite

Débat

Débat

apollonia-768x141

L’ADIR vous invite à un débat organisé par Apollonia, échanges artistiques européens, en collaboration avec le Centre Social et Culturel du Neuhof et l’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau), autour du thème :

Changer la Ville :
Intervention artistique et participation citoyenne
le mardi 8 mars à 19h00

au lieu d’Europe 8 Rue Boecklin – Strasbourg

Dans le cadre du projet Artecitya, l’association Apollonia souhaite remettre la population au cœur des projets urbains en initiant une collaboration main dans la main entre habitants, artistes et architectes, afin de créer la ville de demain.

La soirée animée par BELLASTOCK (collectif d’architectes basé à Paris, membre du réseau Artecitya) sera constituée d’une table ronde suivie d’un débat, en partenariat avec :

partenaires-768x353

Plus d’information sur le site d’Apollonia.

apollonia-1

Débat et repas : Le tourisme : une manne indispensable pour notre région

Débat et repas : Le tourisme : une manne indispensable pour notre région

Ouverte sur le quartier, l’ADIR l’est également sur la ville .

_Stbg-population-web@400x266

Parmi les sujets qui l’animent, le tourisme est souvent évoqué. Gêne pour les uns, véritable aubaine pour les autres, il reste un thème de discussion auquel il vous est proposé de participer lors d’un dîner/ débat organisé avec les associations :

  • ADIQ ( Association de Défense des Intérêts des quartiers des Quinze et Centre-Est )
  • Marketing Club/ Euro-Regio club (entrepreneurs européens )
  • Cœur et amitié ( culture et soutien à la recherche médicale)

Mardi 13 octobre 2015 à 19 heures à l’Ancienne Douane 6 rue de la Douane 67000 Strasbourg (Parking Austerlitz).

648x415_marc-leacutevy-directeur-adt-bas-rhin
Marc Levy

Le débat sera animé par Marc Lévy, directeur de l’Agence de Développement Touristique du Bas-Rhin ( ADT 67 ) et sera suivi d’un repas pris dans un des salons de l’Ancienne Douane, qui nous servira apéritif, baeckeoffe, dessert ,vin et café pour la somme de 29 € par personne.

Espérant que vous serez nombreux à répondre à cette proposition qui sera également l’occasion de confronter vos opinions et de répondre à vos questions, recevez mes plus cordiales salutations.

Jacques Gratecos
Président

Inscription obligatoire. Bulletin à télécharger sen cliquant ici.

Capture d’écran 2015-09-29 à 16.12.20

L’essoreuse à salades

L’essoreuse à salades

Ou l’acquisition géophysique dans notre quartier de la Robertsau…..

P1020236
Photo EJ

Je les attendais, ces jolis câbles oranges, dont on parlait tant dans le journal. Il ne pouvait pas y avoir de souci, puisque dans la plaquette intitulée « acquisition géophysique » et signée Fonroche, il est clairement écrit que « le ressenti de vibrations pour les personnes à proximité est équivalent à quelques secondes d’essorage d’une machine à laver ».

Lire la suite Lire la suite

Foyer St Louis symbole de la Robertsau mal aimée ?

Foyer St Louis symbole de la Robertsau mal aimée ?

La situation est totalement ubuesque. Avec l’opération immobilière que la paroisse St Louis envisage sur le foyer elle va payer deux fois plus cher pour deux fois moins de service tout en portant atteinte au coeur de la Robertsau.

Foyer-St-Louis-3
Le foyer St Louis – Photo EJ

Alors qu’avec le foyer St Louis actuel, le public peut bénéficier de la plus grand salle de notre quartier, deux salles au premier étage, des petites salles de réunions au sous-sol,  une cuisine, un foyer club et surtout des locaux pour à l’usage de tous les scouts. Va-t-on tout détruire pour en avoir deux fois moins ?

Lire la suite Lire la suite

Qui a peur du débat public et des Robertsauviens ?

Qui a peur du débat public et des Robertsauviens ?

L’organisation d’une réunion d’information et d’échange est un élément important de la démocratisation de la procédure de l’enquête publique et peut constituer un temps fort de l’enquête. Elle permet un débat contradictoire et une meilleure information du public.

geothermie2
Photo Emmanuel Jacob

Lors de l’enquête publique sur la géothermie profonde, concernant le site du Port aux Pétroles, une réunion publique a été demandée par l’ADIR et d’autres associations ou citoyens. Cette réunion n’a pas été organisée malgré le nombre important de personnes et d’associations qui avaient déposé leurs observations Ce motif était pourtant suffisant.

Par ailleurs, nul doute que les projets auront une incidence notable sur l’environnement des deux cotés du Rhin. Une consultation transfrontalière pour l’ensemble des projets concernant l’Eurométropole aurait dû avoir lieu et la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) aurait pu être saisie.

Le projet Chaufferie Wacken intégré dans le processus Wacken Europe

Le projet Chaufferie Wacken intégré dans le processus Wacken Europe

Le quartier Nord de Strasbourg est concerné par le projet Wacken Europe incluant 4 gros chantiers: le QAI (quartier d’affaires international 108 000m2, 10 200 déplacements quotidiens tous modes confondus horizon 2020), le PMC (travaux d’agrandissement du palais de la musique et des congrès 8000m2 SHON supplémentaires), le PEX (Parc expo 100.000 m2 de surface utile, prévu pour accueillir 30 000 personnes, 3000 voitures par jour, 4700 déplacements en transports en commun par jour, 12 000 déplacements générés par jour lors d’évènement type Foire Européenne- Étude d’impact CUS QAI 2015) et le barreau routier Fritz Kieffer (nouvelle sortie à partir de l’autoroute A350 qui vient d’être déclassée par décret, pour accéder derrière le Lycée Kléber).

chauferrie_wacken
DR

Lire la suite Lire la suite

ENQUÊTE PUBLIQUE DEMANDE D’AUTORISATION D’OUVERTURE DE TRAVAUX MINIERS AU PORT AUTONOME DE STRASBOURG : Avis formulé par l’Association de Défense des Intérêts de la Robertsau, environs et alentours

ENQUÊTE PUBLIQUE DEMANDE D’AUTORISATION D’OUVERTURE DE TRAVAUX MINIERS AU PORT AUTONOME DE STRASBOURG : Avis formulé par l’Association de Défense des Intérêts de la Robertsau, environs et alentours

Voici l’avis formulé par l’Association de Défense des Intérêts de la Robertsau, environs et alentours. Vous pouvez vous en inspirer, mais il ne faut en aucun cas, le copier.

Voici les horaires de présence du commissaire enquêteur : 

Le commissaire-enquêteur se tiendra à la disposition du public pour recevoir ses observations aux jours et heures suivants :

A la mairie de Strasbourg (centre administrarif – salle 144 – niveau 0 :

  • Le samedi 25 avril 2015 de 9 heures à 12 heures
  • Le mardi 12 mai 2015 de 16 heures à 19 heures
  • Le lundi 18 mai 2015 de 14 heures à 17 heures

A la mairie de Quartier de La Robertsau – l, rue du Parc – 67000 Strasbourg :

  • Le vendredi 17 avril 2015 de 14 h 30 à 17 h 30
  • Le jeudi 30 avril 2015 de 9 h 30 à 12 h 30.

En dehors de ces horaires, vous pouvez à tout moment laisser votre avis sur le cahier spécialement à disposition.

L’enquête publique sera ouverte le mercredi 15 avril 2015 et durera 34 jours, soit jusqu’au lundi 18 mai 2015 inclus.

 

gethermie4

1. Contexte général

Le contexte dans lequel se déroule cette enquête est pour le moins singulier. En effet un permis de recherche Géothermie Haute Température dit de Strasbourg a été délivré à la Sté FONROCHE le 10 juin 2013. Fort de ce permis le Port Autonome de Strasbourg, Présidé par une Vice Présidente de la CUS, aujourd’hui Eurométropole, Madame Catherine Trautmann, a signé un contrat d’autorisation d’occupation d’un terrain situé au centre du Port aux Pétroles de Strasbourg en faveur de la Sté Fonroche.

Le 8 juillet 2013, la Sté Fonroche a déposé une demande d’autorisation d’ouverture de travaux miniers pour 4 forages de gîtes dans le périmètre du permis exclusif de recherche de Strasbourg, dont celui du site du port aux pétroles.
Le 27 avril 2014 un avis de l’Autorité Environnementale concernant ce site était publié, faisant état de nombreuses lacunes dans l’étude d’impact, notamment sur l’analyse de l’état initial, l’étude sanitaire, les impacts réels sur la faune, ainsi que sur les mesures envisagées pour éviter, réduire ou compenser ces impacts.

Le 17 juillet 2014, la Sté Fonroche déposait un nouveau dossier et retirait l’ancienne demande d’autorisation.
Le 21 novembre 2014 un nouvel avis de l’Autorité Environnementale, favorable à la réalisation des travaux miniers, était publié.Il faut noter que le nouveau dossier déposé par Fonroche le 17/07/2014 ne répondait nullement de manière satisfaisante aux observations formulées dans le premier avis.Monsieur le Commissaire Enquêteur pourra utilement établir une comparaison détaillée entre les deux dossiers de demande d’autorisation d’ouverture de travaux pour se rendre compte de cette situation.

Nous ne sommes pas étonné de cet avis favorable, malgré les lacunes du dossier sur lesquelles nous reviendrons. En effet l’Autorité Environnementale est un service de la préfecture. Ainsi le préfet rend un avis de la main gauche et décide de la main droite.Cette situation est contraire aux directives européennes. Dans un arrêt dit « Seaport » la Cour de justice de l’Union Européenne statuait en 2011 que « L’Autorité Environnementale qui évalue les projets doit avoir une autonomie fonctionnelle et la capacité de rendre des avis objectifs »

Ces critères ne sont pas remplis avec le modèle actuel de l’AE, et Madame la Ministre, Ségolène Royale, en convenait encore le 28 mars dernier au congrès de France Nature Environnement.

La singularité de cette enquête publique, est illustrée par une réunion publique organisée par des associations, tenue le 10 mars 2015 dans la salle du Bon Pasteur, au cours de laquelle les candidats aux départementales des cantons 4 et 5 devaient se prononcer pour ou contre la géothermie au port aux pétroles. Les candidats, onze binômes, ont tous répondu « non à la géothermie profonde haute température au port aux pétroles ». Les Dernières Nouvelles d’Alsace du 12 mars, rendant compte de cette réunion écrivaient, « Raison invoquée unanimement: le site fait l’objet d’un PPRT ( plan de protection des risques technologiques), en raison des produits dangereux qui s’y trouvent » La surprise est venue de l’annonce faite par Mr Alain Fontanel, premier adjoint Ville et vice président de l’Eurométropole (avec l’aval du maire Roland Ries et du Président de l’Eurométropole Robert Herrmann, a-t-il précisé) «La ville donnera un avis négatif au projet lors de l’enquête publique…….et par ailleurs elle a déjà informé la Sté Fonroche et la préfecture qu’elle n’achètera pas l’énergie produite au port aux pétroles »

Sans débouchés pour la chaleur, le projet ne peut être rentable, et son financement ne peut être assuré.
QUELLE JUSTIFICATION POUR L’ENQUÊTE PUBLIQUE ?

Lire la suite Lire la suite