Archives de
Catégorie : Environnement

Jardin participatif : appel aux bonnes volontés !

Jardin participatif : appel aux bonnes volontés !

« cher.e.s ami.e.s de la Robertsau et d’Apollonia,

Apollonia en partenariat avec l’ADIR construit un projet de jardin participatif et artistique à l’entrée de la Robertsau et souhaite rencontrer ceux qui grâce à leur aide contribueront, occasionnellement ou durablement, à son développement.

Tous vos coups de mains sont les bienvenus que ce soit pour quelques heures, pour une activité spécifique ou pour une aide récurrente.

Si le cœur vous en dit, si vous avez un peu de temps à donner, un talent en jachère que vous aimeriez exploiter pour faire vivre ce projet convivial,
nous vous invitons autour d’un petit-déjeuner :

Le lundi 6 juin à 9h A l’Espace Apollonia
23 rue Boecklin à Strasbourg-Robertsau

Merci de nous confirmer votre présence par mail à aurore.coll@apollonia-art-exchanges.com ou par téléphone au 09 53 40 37 34

jardinculturel
COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Par jugement du mois de janvier 2014, précédant la mise en vigueur du PPRT, le Tribunal Administratif jugeait que la circonstance que Rubis Stockage, comme les autres entreprises concernées du port aux pétroles, ne respectait pas les critères permettant d’exclure les durées supérieures à 2 minutes pour la « rupture guillotine du bras de chargement, n’était pas de nature à rendre illégal l’arrêté préfectoral les prescrivant ».

Il estimait qu’il incombait au Préfet de faire respecter les obligations en utilisant ses pouvoirs.

Le rapporteur de la République, en 2016, a estimé que le préfet n’avait pas fait respecter ces obligations, et de ce fait, il concluait :

Sens synthétique des conclusions : Annulation totale ou partielle
Sens des conclusions et moyens ou causes retenus : annulation du PPRT en tant qu’il exclut le risque de rupture guillotine du bras de chargement pour erreur d’appréciation.

Le tribunal dans son jugement de ce jour n’a pas suivi, comme il est habituel, les conclusions du rapporteur, nous ne pouvons que le déplorer.

Il nous faut analyser les termes de ce jugement pour essayer de comprendre les motivations qui nous échappent pour l’instant.

Les autres erreurs d’appréciation soulevées dans notre recours n’ont apparemment pas fait l’objet d’une analyse technique suffisante par le Tribunal, qui ne les a pas prises en compte.

Pour l’ADIR, Jean-Daniel Braun

Le PLU de l’Eurométropole c’est quoi ?

Le PLU de l’Eurométropole c’est quoi ?

enquete-plu-articleC’est un document voté par nos élus. Il traduit le projet d’aménagement du territoire de l’agglomération pour les années à venir. 

C’est un outil réglementaire qui fixe les règle de l’utilisation du sol. Il définit les espaces urbains, les secteurs naturels ou agricoles, définit la vocation et l’usage de l’ensemble du territoire. 

Le PLU définit la politique de l’habitat retenue par nos édiles :

  • Conforter la métropole à hauteur de 50% de l’accroissement démographique du département
  • Cibler une production de 45 000 logements d’ici 2030 pour une augmentation globale de la population de 50 000 habitants supplémentaires.
  • Le PLU dé nit la politique des déplacements retenue :
  • Objectif premier : améliorer la qualité de l’air
  • Compléter et adapter le maillage routier
  • (GCO, VLIO, etc.)
  •  Mettre en œuvre le schéma des transports collectifs  Réglementer le stationnement privé selon les spéci cités de chaque territoire

Le PLU souhaite maintenir la biodiversité dès la composition des projets et proposer un cadre de vie agréable.

Il classifie le territoire en 4 grandes zones :

  •  U : Zone à urbaine
  •  AU : Zone à urbaniser
  • A : Zone agricole
  •  N : Zone naturelle et forestière

Le projet de PLU est désormais terminé, il sera ensuite soumis à enquête publique à partir du 4 avril 2016.  C’est le seul moment où vous pourrez vous exprimer sur les choix retenus par nos politiques pour votre cadre de vie et celui de vos enfants. Ne vous en privez pas.

vous pouvez participer à l’adresse suivante.

Le PLU de l’Eurométropole c’est quoi ?

Le PLU de l’Eurométropole c’est quoi ?

Le projet de plan local d’urbanisme communautaire est disponible sur le site de l’Eurométropole.

cartePLU

ASTUCE : sur Google, taper « Règlement PLU Eurométropole », puis choisir « naviguer sur la carte interactive.» ou cliquez sur ce lien

Voir également la carte complète sur le PDF de l’ECHO de la Robertsau 259 à télécharger ici. 

Il annonce une vision stratégique et prospective. Ce projet qui présente l’urbanisme des 15 prochaines années, sera soumis ce printemps à enquête publique. Il est donc de l’intérêt de chacun d’en prendre connaissance afin, le cas échéant, d’être à même de donner son avis.

Quelle vision pour notre quartier ?

Place du corps de garde et foyer St Louis :

Après les débats souvent enflammés des derniers mois, on pourrait s’attendre à un véritable projet d’urbanisme. Non, la zone est classée UB, c’est à dire autorise les constructions hétérogènes de par la forme du parcellaire, des volumes et des modes d’implantation du bâti. Le PLU doit permettre la densification, sans l’imposer.

En résumé aucune réflexion sur le centre de la Robertsau, quartier de plus de 25 000 habitants, laissé à la merci des projets de promoteurs avides de m², permettant une densification et les bénéfices qui l’accompagnent. On reste confus devant tant d’audace !!!

Lire la suite Lire la suite

Les eaux mortes en forêt de la Robertsau.

Les eaux mortes en forêt de la Robertsau.

Les mémoires d’une vie de pêcheur né à la Robertsau. L’incroyable histoire des eaux de la forêt du Rhin, si souvent polluées, amputées, creusées, comblées et déconnectées du Rhin depuis sa canalisation dans les années 70.

eauxmortes
© Photo EJ

Toute notre jeunesse, nous avons accompagné nos pères qui pêchaient au Rhin (Bim Krosholtz) ou dans la Bamschule, ces endroits aujourd’hui disparus. En petite bande, nous avons aussi taquiné les ablettes, les goujons et les perches au Thalerkopf et au Karpfenloch, avant de s’arrêter, toujours à pied, pour faire un plongeon à la Rossbudele, au Canal des français près du château de Pourtalès en été.

Lire la suite Lire la suite

La géothermie profonde ignore les citoyens

La géothermie profonde ignore les citoyens

FONROCHE a retiré cet été son projet de forer à 5000 m de profondeur au Port aux pétroles. C’est à vous, habitants de la Robertsau, avec près de 150 contributions remises au Commissaire enquêteur, que revient la paternité de ce résultat. Mais ce sont aussi nos amis allemands, avec plus de 700 participations, et la municipalité de Kehl, qui ont aussi convaincu le Commissaire enquêteur des dangers de ce projet. Merci à vous tous !

carte geothermie

Devant la levée de boucliers dans nos quartiers, des réunions publiques très suivies, des articles dans la presse, la municipalité de Strasbourg a décidé de ne pas ajouter de risques à ceux déjà présents au Port aux pétroles. Position annoncée lors de la réunion du 12 mars dernier et concrétisée par un avis négatif au Commissaire enquêteur, même si remis en dehors des délais de l’enquête.

La Robertsau ne verra donc pas de forage géothermique profond dans les prochaines années. Mais la municipalité de Strasbourg n’abandonne pas l’idée que cette technique a un avenir dans l’Eurométropole. A plusieurs reprises ses responsables ont afirrmé que cette technique d’avenir était bonne, mais pas n’importe où.

Lire la suite Lire la suite

PNU : Parc Naturel Urbain

PNU : Parc Naturel Urbain

Lancée en Mai 2015 la démarche d’extension du Parc Naturel Urbain (PNU) à la Robertsau et au Conseil des XV se poursuit

Rappel du concept

Un Parc naturel urbain corres- pond à un projet de territoire basé sur la collaboration étroite entre acteurs locaux, élus et services de la Ville, sous la forme d’ateliers de co-construction du projet. C’est la préservation et la valorisation des espaces aquatiques, naturels et agricoles en milieu urbain qui en est l’enjeu. Il n’est pas seulement question d’espaces verts ou naturels à valoriser d’un côté et de quartiers urbanisés de l’autre, mais bien de l’association entre la nature, la ville et les citoyens. Une gestion équilibrée et collective d’une « trame verte » urbaine permettrait au citadin de mieux vivre son quartier, sa ville.

Lire la suite Lire la suite

Projet de géothermie profonde à la Robertsau : Réaction de l’ADIR aux conclusions du commissaire enquêteur

Projet de géothermie profonde à la Robertsau : Réaction de l’ADIR aux conclusions du commissaire enquêteur

Une nouvelle voix

L’ADIR ne peut que saluer les conclusions du commissaire enquêteur sur le projet de géothermie profonde. En prenant en compte les problèmes de contamination de la nappe phréatique et les risques d’explosion, il rejoint les conclusions de notre association. De manière générale, nous  notons que nos conclusions ne sont pas éloignées de celles du commissaire, et cela confirme notre capacité d’analyse précise, même lors de dossiers complexes et techniques.

Mais nous retenons surtout que c’est le manque d’information qui est pointé par le commissaire enquêteur.

Car contrairement aux porteurs du projet, les associations ont rempli pleinement leur rôle de lanceur d’alerte.

Nous avons pallié les lacunes de la puissance publique en organisant des réunions publiques et en diffusant largement l’information dans nos parutions et sur nos sites internet. Sans notre insistance, les élus auraient-ils pris position ?

Une nouvelle voie

L’ADIR note que certains de nos élus font toujours une confusion entre légitimité et légalité. Pout ceux-là le mot « légitimité » est synonyme de latitude à prendre quelle décision sans ne se préoccuper ni des conséquences ni des habitants.

D’autres élus ont heureusement compris que légitimité était synonyme d’équité, et que cette notion se fondait sur des bases éthiques et morales, le but étant avant toute chose d’obtenir le consentement d’un groupe.

L’envoi de l’avis de la ville de Strasbourg hors délai pose également question : l’exécutif a-t-il une vision cohérente et commune sur ce sujet ?  Ce bricolage en est-il le résultat d’une dissonance ?

Le politique doit rendre compte à la population pour laquelle il agit. En se comportant ainsi, les politiques ne perdent pas le contrôle, au contraire ; cette nouvelle manière de gérer va redonner confiance dans le pouvoir politique.

Les associations de quartier, comme l’ADIR, contribuent à renforcer l’intérêt des citoyens pour la chose publique. En faisant cavalier seul, les politiques se tirent une balle dans le pied.

Les candidats aux élections départementales avaient pris conscience de cette nouvelle voie. A eux de transposer maintenant cette manière de gérer à tous les autres dossiers, et particulièrement sur le foyer St Louis.

Jacques Gratecos, président

L’essoreuse à salades

L’essoreuse à salades

Ou l’acquisition géophysique dans notre quartier de la Robertsau…..

P1020236
Photo EJ

Je les attendais, ces jolis câbles oranges, dont on parlait tant dans le journal. Il ne pouvait pas y avoir de souci, puisque dans la plaquette intitulée « acquisition géophysique » et signée Fonroche, il est clairement écrit que « le ressenti de vibrations pour les personnes à proximité est équivalent à quelques secondes d’essorage d’une machine à laver ».

Lire la suite Lire la suite

La ceinture verte de Strasbourg

La ceinture verte de Strasbourg

Lors du référé contre le permis de construire de la chaufferie biomasse du Wacken, Maitre Houver a relié le dossier à celui de la ceinture verte puisqu’elle se trouve sur son emprise.

DSC_0178
Photo EJ

Rappelons que les lois promulguées en 1922 -1927 ont pour objet de protéger ces espaces restés verts. Une liste d’exemptions permet néanmoins de réaliser certaines constructions. Une des dispositions de ces lois impose le rachat par la collectivité de la totalité des propriétés privées. Cela a conduit à une série d’expropriations et c’est à cette date que naît l’association Zona. La loi promulguée, dite d’abrogation et se substituant à celle de 1922 et 1927, permet désormais de construire partout et ne doit plus concerner seulement des services publics. Cependant la surface à ne pas dépasser est de 20 % du total des surfaces non construites à ce jour. D’après la Ville il reste 108,72 ha à construire, surface contestée par Zona. La controverse porte notamment sur la question : « une route est elle une construction ? ». De fait, si la construction dans la ceinture verte est limitée à un pourcentage défini, quelle part reste-t-il à construire ?

Pour mémoire l’ADIR avait posé la question lors de l’enquête concernant l’école européenne.

Par ailleurs il est important de rappeler que le Parlement Européen, la Pharmacopée, le projet Wacken-Europe et les projets des consulats de Turquie et de Chine sont autant concernés par la ceinture verte.

Il est impératif de se mobiliser afin de préserver les zones non urbanisées, particulièrement du côté de la Robertsau.

René Hampé

lancement de l’extension du parc naturel urbain de Strasbourg aux quartiers nord

lancement de l’extension du parc naturel urbain de Strasbourg aux quartiers nord

L’idée de la création d’un parc naturel à la Robertsau, lancée  par l’ADIR et reprise par l’ancien conseil de quartier a abouti au transfert de l’association PNU Ill-Bruche. Désormais le PNU s’est déplacé dans le secteur de la Robertsau et le quartier des Quinze par la création d’une association PNU Ill-Neustadt-Rhin.

PNU
Réunion de lancement du PNU – Photo EJ

Ce projet de gestion durable est  basé sur une collaboration étroite entre habitants, forces vives, acteurs locaux, élus et services de la Ville. L’enjeu est la valorisation et la préservation des espaces naturels et patrimoniaux en milieu urbain.

Lire la suite Lire la suite

Bilan de 50 années d’action militante et naturaliste d’Alsace Nature : Plus de démocratie  et plus de dialogue.

Bilan de 50 années d’action militante et naturaliste d’Alsace Nature : Plus de démocratie  et plus de dialogue.

Lors de son colloque anniversaire il a été acté que, si Alsace Nature ne s’était pas  attachée à préserver les milieux naturels de la région, il resterait peu des prairies riedeniennes, des forêts rhénanes ou des collines sèches.

Alsacenature
Photo Alsace Nature

Toutefois Alsace  Nature  est  souvent critiquée par certains acteurs économiques et élus aménageurs qui n’y voient  qu’une association s’opposant au bétonnage de notre environnement. De plus A.N est de plus en plus considérée comme prestataire et non comme partenaire dans ses relations avec les élus et les administrations. Un véritable partenariat exige plus de démocratie, plus de respect pour le travail réalisé par les 140 membres de la fédération.

Davantage de dialogue également car on voit encore trop souvent des projets surgir en totale contradiction avec les volontés affichées.