L’Echo de la Robertsau : Numéro spécial 250 !

L’Echo de la Robertsau : Numéro spécial 250 !

Ce numéro de l’Echo que vous tenez aujourd’hui entre les mains représente tout un symbole et cela à plusieurs titres.

couv_echo_250
La couverture du numéro 250 de l’Echo de la Robertsau

L’éditorial : vous l’aviez peut-être déjà remarqué, ne porte plus la signature de René Hampé, alors que, pendant les 14 années qu’il a passées à la tête de l’ADIR, vous le retrouviez s’adressant à ses lecteurs robertsauviens bien évidemment, mais aussi aux responsables associatifs, institutionnels ou politiques. Le ton en était toujours passionné, parfois incisif voire tranchant. Curieux, attentif, prompt à lever le lièvre en posant les questions les plus embarrassantes, il ne s’en laissait pas conter. Force était de constater alors la justesse de ses vues, la finesse de son analyse et la rigueur de son attaque. Pas question, vous le supposez bien, de laisser filer une telle recrue qui continue à suivre les dossiers et que vous retrouverez s’exprimant dans nos pages.

 

La couverture : Rassurez-vous, nous n’entendons pas faire de la Robertsau le carrefour international du patchwork à la place de Sainte-Marie-aux-Mines, la couverture donc nous l’avons voulue à l’image de notre association, multiple par le choix des sujets qui y sont débattus, et ancrée dans la durée, parce que 55 ans au service des Robertsauviens ce n’est pas rien. Ce sont en effet 250 numéros de l’Echo que l’ADIR a offerts aux habitants de notre quartier, ne comptant que sur les adhésions de nos adhérents et sur les publicités des commerçants pour le financer.

 

L’esprit enfin de notre publication :  Vous retrouverez dans les différentes rubriques de ce numéro la ténacité qui est notre marque sur les problèmes les plus brûlants comme le PPRT, notre volonté de proposition et notre ouverture sur des sujets nouveaux tel l’agroquartier ou l’attention que nous savons por- ter à la mobilité comme dans l’article sur l’extension du tram.

 

L’ADIR, au fil des ans, a su être à l’écoute des habitants de la Robertsau. Ce sont eux qui, par leurs remarques ou leurs ques- tions, ont animé les réflexions des bénévoles qui constituent le comité de l’ADIR. C’est à leur service que nous continuerons à œuvrer pour transformer leurs meilleures idées en actes.

 

Jacques Gratecos
Président de l’ADIR
 

Vous pouvez télécharger les versions numériques de l’Echo de la Robertsau sur notre page spéciale Echo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.