Edito : Enfin Fonroche vint, et, le premier en France…

Edito : Enfin Fonroche vint, et, le premier en France…

Pourquoi ne pas pasticher Boileau faisant l’éloge de Malherbe dans l’Art poétique pour évoquer l’essentiel de la communication de l’entreprise qui projette plusieurs forages de géothermie profonrochefonde sous nos pieds et aux alentours de Strasbourg ?

Car nous les avons rencontrés, ces Zorros du forage, nous avons parlé en tête à tête avec eux, et, au terme de notre discussion, il est vrai que nous n’avons pu que réviser nos positions : Nous avions affaire aux meilleurs et nous pouvions être fiers de côtoyer enfin de vrais experts qui eux savaient et maîtrisaient l’alpha et l’oméga du forage profond. Pour résumer le propos de l’entreprise, une formule « Tout est prévu, le risque zéro existe », avec, comme corollaire pour les plus récalcitrants, un plus expéditif : « Circulez, il n’y a rien à voir ».

Nous avons aussi compris que les techniques mises en œuvre à Bâle, Landau ou Saint- Gall devaient être qualifiées de moyenâgeuses et qu’il était logique qu’elles aient entraîné autant de perturbations pour les habitants de ces villes si proches de Strasbourg.

Là-bas l’on ne disposait pas d’ingénieurs de qualité et les conséquences malheureuses que l’on sait n’étaient que trop prévisibles… a posteriori.
Enfin nous nous sommes interrogés sur le manque d’audace de nos voisins allemands qui s’émeuvent également de la multiplication des forages prévus aussi bien en Allemagne qu’en France ?

Nous, les Français, serions plus malins qu’eux et n’hésiterions pas à tirer tout le bénéfice de cette énergie prétendument renouvelable.

Pour couronner le tout un article des DNA du 20/11/14 vint nous confirmer que nous ne pouvions qu’être béats d’admiration devant les progrès réalisés tout dernièrement dans les procédés de forage. La preuve de cette affirmation « Il ne peut pas se produire de microséisme ».

L’on peut de ce fait aujourd’hui être totalement rassuré.

Curieusement, au sein du comité de l’ADIR, certains s’interrogent pourtant sur le sens de cette phrase attribuée à Albert Einstein : « La folie consiste à faire la même chose encore et encore et à attendre des résul-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.