Editorial / PLU : « une image vaut mille mots » (Confucius)

Editorial / PLU : « une image vaut mille mots » (Confucius)

Ne nous y trompons pas, Confucius ne s’est pas prononcé sur le PLU, le Plan Local d’Urbanisme, qui deviendra, à l’horizon 2017, le document d’urbanisme de référence pour l’ensemble du territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. En revanche, après plus de 25 siècles, nous avons voulu faire nôtre cette formule du sage chinois et nous nous sommes penchés sur les documents qui nous sont proposés.

jacques-gratecosNous vous soumettons à présent les projets touchant notre quartier, projets non aboutis à ce jour puisque, à partir d’avril 2016, s’ouvrira l’enquête publique. En attendant nous entendons  vous associer à l’élaboration de ce plan parce qu’en tant qu’habitants de la Robertsau c’est votre vie quotidienne qui risque d’être changée.

Pour vous faciliter la tâche et mieux comprendre quel avenir l’on vous concocte, vous trouverez au centre de votre N° de l’ECHO un plan de la Robertsau ainsi que quelques réflexions sur l’état actuel de ce PLU.

Pour l’instant, le moins que l’on puisse dire c’est que ce projet ne brille pas par son audace et qu’il est difficile de parler de vision ou tout au moins d’imagination.

Le Port aux pétroles accompagné de son cortège de dangers reste là, obstacle à tout développement de la Robertsau s’ouvrant sur le Rhin.

Et à l’horizon du secteur du foyer Saint Louis? – Une zone où la densification serait autorisée…Bonjour les dégâts  en matière de circulation, adieu les rêves d’espaces de respiration et de petites terrasses de café au centre du quartier.

Même le tram semble avoir été oublié. A l’ADIR, nous comptons  voir la ligne prolongée jusqu’à la piscine. Cela permettrait aux automobilistes venant des communes au nord de Strasbourg de laisser leur voiture  et d’utiliser le transport en commun. Mais alors où se trouve, sur le projet de PLU,  le parking relais indispensable ?

Soyez attentifs à tout ce qui, dans les prochaines semaines, sera dit sur le PLU. Vous  devez être entendus pour infléchir des projets dans lesquels vous risquez d’être perdants. Rejoignez-nous, nous porterons vos suggestions et soutiendrons votre détermination.

Jacques Gratecos/  Président de l’ADIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.