Echo de la Robertsau 259 : spécial PLU

Echo de la Robertsau 259 : spécial PLU

L’ADIR vous propose le n° 259 de l’Echo de la Robertsau avec un grand dossier sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

ECH_Numero-259_web_une

Dans quelques jours, les distributeurs bénévoles de l’ADIR vont sillonner les rues de la Robertsau pour vous distribuer ce numéro dans votre boite aux lettres.

Au sommaire :

  • Assemblée générale de l’ADIR
  • L’édito du président – PLU, une image vaut mille mots ?
  • René Hampé, un grand président nous a quittés
  • Les eaux mortes en forêts de la Robertsau
  • Cœur de la Rob, quel avenir ?
  • Le PLU à la Robertsau, quelle vision pour notre quartier ?
  • PLU c’est quoi ?
  • L’association Alsace Islande à la Robertsau
  • Brèves
  • Vie associative
  • Agenda culturel

Pour disposer de la version numérique de ce numéro (PDF) il suffit d’aller sur la page ECHO de ce site, vous trouverez d’ailleurs les anciens numéros à partir de décembre 2011.

Une réaction au sujet de « Echo de la Robertsau 259 : spécial PLU »

  1. Bonjour,
    dans votre dernier bulletin, toujours aussi complet et instructif (merci pour ce travail), j’ai lu le petit article sur le réaménagement, cet été, de la route de la Wantzenau entre la papeterie et le croisement avec la rue Boecklin. Vous y écrivez que la création de deux pistes cyclables est « une (presque) bonne nouvelle pour les cyclistes ». Je ne comprends pas le « presque ». C’est une très bonne nouvelle pour les cyclistes, et également pour les piétons qui ont toutes les peines du monde à traverser dans cette zone à très faible visibilité et sans cesse sillonnées de bus, voitures passant, démarrant et s’arrêtant.

    Je passe là tous les jours à vélo et j’ai plus d’une fois failli prendre une portière qui s’ouvrait à la va-vite devant l’une des boulangeries. Je vous passe les épisodes où j’ai été serrée contre les voitures en stationnement par des véhicules qui me doublaient, incapables d’attendre que la voie en face soit suffisamment dégagée pour respecter une distance minimale de sécurité. Alors pour moi, je le répète, c’est une très bonne nouvelle que cet aménagement.

    Quant aux commerçants, quand je vois les voitures perpetuellement garées à cheval sur le trottoir à 1m de la vitrine de ma coiffeuse, eh bien je pense qu’ils y trouveront leur compte également. Il sera sans doute plus agréable de marcher sur les trottoirs et donc de flâner devant les quelques vitrines.

    Il y a un immense parking à proximité. Est-ce si terrible de faire 150m à pieds ?
    Sommes-nous devenus si dépendants de nos voitures et si impotents ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.