Consultation sur l’aménagement de la Rue Mélanie, les remarques et propositions de l’ADIR

Consultation sur l’aménagement de la Rue Mélanie, les remarques et propositions de l’ADIR

Aménagement rue Mélanie

La voie verte actuelle entre la fin de la ville et le parking Pourtales n’est pas adaptée, elle génère un conflit piétons / cyclistes. De plus, pourquoi ne pas travailler sur les axes avec des trajets complets d’une piste cyclable à l’autre tout de suite. 

Il faut réaliser des pistes cyclables et non des voies vertes.

La séparation des flux entre piétons, cyclistes et automobilistes est indispensable. 

Un piéton marche entre 3 et 4 km/h et son champ de vision pour anticiper sa direction est court. Un cycliste va avoir une vitesse entre 15 et 20 km/h, c’est 3 à 5 fois plus rapide que le piéton et son champ de vision est large pour s’adapter à sa vitesse.

Avoir une voie verte avec une cohabitation entre cyclistes et piétons revient à mettre des vélos sur le contournement de Strasbourg (20 km/h vélo – 90 km/h voiture, c’est le même ratio que piéton-cycliste). 

Séparation des flux

Les piétons qui utilisent l’actuelle voie verte se promènent, avec des amis, en famille, avec des enfants qui utilisent tout l’espace disponible pour se promener et cela est bien normal. Mais cela est incompatible avec la présence de cyclistes. 

Actuellement près de 20% des Strasbourgeois utilisent le vélo pour leurs déplacements quotidiens. On peut légitimement supposer que cette proportion est plus importante les WE pour se rendre aux zones de loisirs et de détente. 

Les études montrent que le conflit piétons/cyclistes commence à partir de 10 %… Il faut donc amorcer à Strasbourg la fin des voies vertes et ces travaux en sont une très bonne occasion. 

L’ADIR encourage les urbanistes à penser global et à s’assurer de la continuité d’une vraie piste cyclable depuis le carrefour Mélanie-Lamproie jusqu’à l’entrée du parc voire jusqu’à l’euro-piste.

Et le PPRT ?

On se trouve dans une zone soumise au PPRT. A-t-on fait un jour une simulation d’évacuation du parc, du parking en cas d’incident majeur au Port aux pétroles ? Certains WE le parc est pris d’assaut par les Strasbourgeois, une évacuation est-elle seulement possible ? 

Enfin, sur la zone habitée de la rue Mélanie où les riverains vont perdre des places de stationnement, nous vous invitons à réaliser une enquête pour connaître le nombre exact de véhicules concernés. La Robertsau est le quartier où il y a le taux de véhicules par ménage le plus élevé de Strasbourg. Là aussi, il faut entamer une décrue, mais dans le dialogue et le respect.   Il faut également rappeler la règle que l’espace public n’est pas privatisable.

En conclusion : 

  • Sécurisation d’un cheminement piéton totalement dédié.
  • Création d’une vraie piste cyclable depuis le carrefour Lamproie – Mélanie
  • Diminution des places de parking avec déport en amont pour diminuer le flux dans la partie finale étroite
  • Études de sécurité dans le cadre du PPRT

Jacques Gratecos
Président de l’ADIR 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.