L’ADIR soutien une pétition contre la géothermie profonde

L’ADIR soutien une pétition contre la géothermie profonde

Le collectif VigiClimat regroupe les associations ADIR, Prom’Ober et Naturellement Demain. Il vient de lancer une pétition contre la géothermie profonde.

Alors que le rapport de la MIE va bientôt être publié, les associations se regroupent sous le collectif VigiClimat et viennent de lancer une pétition contre la reprise des forages.

Les séismes subis depuis plusieurs années inquiètent la population. Manifestement les techniques mises en œuvre pour extraire et exploiter la chaleur du sous-sol (géothermie profonde), ne sont pas maîtrisées.

Cette situation est aussi le résultat d’une succession d’erreurs :

  • L’État a accordé des permis de recherche et d’exploitation à une société sans expérience dans ce domaine.
  • Les dérives de Fonroche n’ont pas été détectées par la DREAL de Strasbourg chargée du contrôle des opérations.
  • Par ignorance, dogmatisme ou autres, les élus se sont laissés influencer par les services de l’État et Fonroche.
  • Fonroche, par sa connaissance très approximative du sous-sol profond, n’a pas évalué correctement les risques pris avec des techniques hasardeuses.
  • Les risques étaient pourtant connus, des opérations similaires dans la vallée du Rhin supérieur avaient permis de les identifier.
  • Les associations, prévenues par leurs homologues voisines, avaient alerté les pouvoirs publics dès le début.

Le mal est fait. Les derniers rapports indiquent que de nouveaux séismes se produiront probablement sans pouvoir en prévoir ni les dates ni les amplitudes.

L’arrêt des travaux à Vendenheim et le gel des autres projets autour de Strasbourg ne sont pas satisfaisants. Ils peuvent reprendre à tout moment sur décisions judiciaires ou administratives.

La sécurité des personnes et des biens n’est plus assurée alors que c’est le premier rôle de l’État.

Le niveau de connaissance du sous-sol profond est très insuffisant. Malgré les rapports d’expertise qui vont tous dans le même sens, les autorités persistent dans leurs erreurs.

Aux risques sismiques s’ajoutent les risques environnementaux et sanitaires d’exploitation future.

Le principe de précaution doit s’appliquer à la géothermie profonde.

Je soutiens l’initiative du collectif VigiClimat en demandant l’arrêt des forages de géothermie profonde, y compris les autorisations de forage en cours, arrêtées ou suspendues.

Toute nouvelle implantation, sur tout le bassin rhénan, d’usine exploitant la géothermie profonde doit être interdite.

Vous pouvez signer la pétition en cliquant sur le lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.