Patrimoine : Le foyer Saint-Louis

Patrimoine : Le foyer Saint-Louis

La décision de la paroisse de vendre l’actuel foyer St Louis a donné lieu à de multiples protestations. Avec l’autorisation du Blog de la Robertsau, nous en citons l’une des plus pertinentes.

Commentaire de Marc Hoffsess à l’article « Foyer St Louis : sa fin de vie est programmée » du 27 juin 2014 sur le Blog de la Robertsau http://www.robertsau.eu :

Si ces projets se concrétisent, c’est un pan entier de la mémoire de notre quartier qui disparaîtra. Le foyer Saint-Louis, c’est 100 ans de vie associative, paroissiale, familiale, un lieu qui résonne encore des cris d’enfants scouts, des exclamations de joie des mariages, des éclats de rire des pièces de théâtre alsacien, des prières et chants oecuméniques lorsqu’il servait de lieu de culte durant les travaux des églises catholique et protestante du quartier, des invectives échan- gées lors des réunions publiques ou électorales,…

Qui, habitant de la Robertsau, n’y a jamais vécu de ces moments- là ? Le foyer Saint-Louis, c’est le « Bengeles » de la première moitié du siècle dernier, club de gymnastique, de basket, puis club de handball, oui, le FCJ – Foyer Club des Jeunes – qui deviendra l’ASL Robertsau, est né ici. Que dire des kermesses, des spectacles, des « gärtnerowe » et des « Saint- Fiacre », qui rythmèrent durant des années la vie de ce foyer ? Des générations de Robertsauviennes et de Robertsauviens ont vécu le Foyer Saint-Louis, pour des instants de joie, de partage, de peines aussi.

Qui acceptera que cette mémoire- là soit gommée ?

Ce serait la paroisse Saint-Louis elle-même, qui détruirait ce qu’elle a apporté à ce quartier ?

La paroisse Saint-Louis elle-même, son curé, ses animateurs, ses fidèles, qui effaceraient d’un coup d’éponge immobilière le supplément d’âme qu’avec son foyer, elle a apportée à notre quartier ? Ceci est proprement incompréhensible.

Le Foyer Saint-Louis doit demeurer, dans ses fonctions associatives, familiales, collectives et sociales. Il doit continuer à être ce lieu de convivialité et de rencontre, au service de notre vie collective, au coeur de notre quartier.

Quoi en faire ? Mais ce qu’il a toujours été !

On ne sait rien encore du projet de nouveau foyer, envisagé à côté de l’église. Mais ce nouveau foyer paroissial ne doit pas conduire à la destruction de l’actuel foyer Saint-Louis, que nous rêvons en lieu municipal de réunions, de spectacles, d’expositions et de rencontres, ouverts à toutes et à tous. Le foyer Saint-Louis, lieu patrimonial de mémoire collective, doit être considéré comme un lieu public, appartenant à tous. Puisque la paroisse se défait de cette responsabilité collective, il incombe désormais à ceux qui sont en charge de la vie de la collectivité, de ce fameux « vivre ensemble » dont on se targue tant, de le sauver.

Demande de protection au titre des monuments historiques

La Direction des Affaires Culturelles de la préfecture a répondu à la demande d’inscription au titre des monuments historiques de divers éléments du centre de la Robertsau, déposée par l’association Patrimoine et Modernité de la Robertsau.

« Par correspondance du 12 mars 2014 reçue à la conservation régionale des monuments histo- riques, vous avez souhaité que le foyer paroissial Saint-Louis sis 3 rue du Docteur Maurice Freysz puisse bénéficier d’une mesure d’inscription au titre des monuments historique au vu de son intérêt patrimonial et historique. Par ailleurs, je me dois de vous préciser que le Collège ainsi que le Presbytère catholique est en cours d’instruction… »

projet_foyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.