Évaluation à mi-parcours du programme local de l’habitat

Évaluation à mi-parcours du programme local de l’habitat

1. OBJECTIFS DU PLH

Le 4ème Programme Local de l’Habitat arrêté par le Conseil de Communauté de Strasbourg le 10 juillet 2009 avait été adopté le 27 novembre 2009.

Ce PLH est un document-cadre qui :

– planifie la politique de l’habitat et du logement à l’échelle de l’Agglomération, pour une durée de 6ans (objectif : 3.000 logements par an, soit 18.000 logements sur la durée)

– décline pour chaque Commune et à Strasbourg, pour chaque quartier, des objectifs territoriaux de constructions.

2. L’OBJECTIF POUR LA ROBERTSAU

L’objectif pour la Robertsau était de créer près de 1.200 logements et plus de 1.600 logements à long terme.

  • 2010 – 2012 : 331 logements construits, dont 258 logements réalisés au 01.07.2012
  • 2012 – 2014 : 820 logements prévus
  •  2015 – 2025 : 1.050 logements prévus

Soit un total de 2.781 logements

Source : CUS quartier de la Robertsau Zones de développement urbain (Document de travail février 2010)

3. CONSTRUCTION ET PERMIS HORS PLH AU 1er JUILLET 2012 (constructions privées)

– 2009 : 61 logements

(source Police du Bâtiment de la CUS)

–  2010/2012 : A minima, évaluation de 515 logements

(sources : liste non exhaustive : relevés sur panneaux d’affichages ou permis consultés sur place. Certains d’entre eux sont aléatoires)

En ajoutant les 331 logements liés au PLH (cf. supra), nous arrivons à environ 846 logements, à comparer aux 1.200 logements qui sont l’objectif à FIN 2014.

4. ÉVALUATION À MI-PARCOURS DU PLH

Suite au compte-rendu sommaire du Conseil de Com- munauté du 15 décembre 2011 ayant pour objet l’évaluation à mi-parcours du PLH et compte tenu de l’importance majeure pour la Robertsau de ce dossier, le Conseil de quartier à adressé une motion au Maire de Strasbourg en demandant d’être associé à cette évaluation.

Par un courrier daté du 5 juin 2012 au Coordinateur de notre COQ, le Maire a répondu:

« Afin que les Conseil de quartier puissent être infor- més des éléments d’analyse et qu’ils puissent faire part de leurs éventuelles observations, nous proposerons une présentation commune à leurs représentants au cours du dernier trimestre 2012. »

Cette réponse ne correspond pas à la demande du Conseil de quartier, car être associé à l’évaluation nécessite l’élaboration d’un diagnostic partagé avec le Conseil. Sans oublier de prendre en compte ses contre-propositions, afin d’adapter les objectifs pour notre quartier en fonction de l’évolution réelle de la situation .

La cadence extrêmement rapide des constructions et des délivrances de permis de construire « privés » ont eu pour conséquence un accroissement de notre population d’environ 1 250 habitants (environ 2 hab. par logement), doublée d’une augmentation de trafic interne au quartier d’au minimum 550 voitures (1,2 véhicule par logement).

Soit globalement 1.700 habitants et 2.000 voitures.

Le Conseil de quartier lors de sa séance du 6 no- vembre 2012 a rédigé une motion à l’adresse du Maire de Strasbourg dans laquelle il souligne qu’il est prioritaire que l’accroissement de notre quartier

– n’altère pas la qualité de son cadre de vie

– se fasse avec mesure pour éviter sa congestion.

Il ajoute que le nombre conséquent de logements déjà construits doit être déduit des objectifs du PLH. Pour simplifier, le PLH devrait plutôt afficher un objectif GLOBAL de production de logement (PLH plus initiatives privées) afin de pouvoir réguler efficacement la mise en œuvre de toutes les extensions urbaines.

Enfin, il milite pour que l’évaluation à mi-parcours se base sur un diagnostic réellement partagé avec les habitants.

L’ADIR estime que la création de logements devrait faire partie du projet global d’aménagement de notre quartier ce qui, à ce jour, a toujours été soi- gneusement esquivé par la Municipalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.