Municipales 2014, notre questionnaire : Démocratie participative

Municipales 2014, notre questionnaire : Démocratie participative

La question 5 :

Une véritable démocratie participative impliquant les habitants et les usagers doit avoir lieu au moment de l’élaboration du programme qui définit les besoins et les contraintes auxquels devra répondre le projet. Comptez-vous aller dans ce sens ? 

Alain Jund – Liste Europe Écologie Les Verts

Améliorer l’information des habitants, favoriser les échanges, le débat public et la co-construction doivent rester des priorités. La participation des habitants à la définition des besoins et des projets passera notamment par la mise en place de conseils d’usagers (transports, piscines…) et l’élaboration d’agendas 21 par quartier. Bien sûr, ces approches par quartier devront être articulées à une vision plus globale à l’échelle de la ville et de l’agglomération , et en transfrontalier compte tenu de la situation de la Robertsau.

Fabienne Keller – Liste UMP

La démocratie locale et la concertation sont des chances pour mener une politique municipale ancrée dans la réalité. Des outils de concertation existent déjà mais ils ne sont pas assez ouverts à la popula- tion. Je veux revoir le mode de fonctionnement des Conseils de Quartiers en augmentant leur nombre et en revoyant leurs contours afin qu’ils correspondent à de véritables bassins de vie et puissent être accessibles à davantage de citoyens. (…)

François LOOS – Liste UDI

C’est d’ailleurs cette concertation citoyenne, application concrète de la démocratie participative, qui servira de guide pour valoriser les projets de la ville de demain. Les conseils de quartier devront être modifiés pour que la participation des citoyens dans chaque quartier soit plus marquée.

Roland RIES – Liste PS

Le développement du dialogue avec les citoyens, premier engagement de mon équipe, est basé sur deux postulats : écouter les Strasbourgeois et surtout favoriser des lieux de débats indépendants du politique. […] Nous poursuivrons cette dynamique de concertation et de co-construction et nous irons plus loin. Les conseils de quartier pourront intervenir plus en amont des dossiers pour apporter des avis votés en conseil municipal et qui enrichiront la décision publique. […] Nous investirons davantage les nouvelles technologies numériques pour développer les échanges d’informations et d’avis et toucher un plus grand nombre d’habitants.

Jean-Claude Val – Liste Front de Gauche

– […] Dès l’émergence d’un nouveau projet il convient d’associer les riverains à la réflexion à partir du stade du questionnement, de manière à leur permettre d’exprimer en leurs termes les besoins et difficultés qui se posent à eux, et d’orienter puis alimenter le cahier des charges dans cette direction, avant même que le Conseil Municipal n’émette un avis. – Il convient (c’était une promesse du Maire … non tenue) que les instances participatives du quartier puissent avoir un rôle de proposition en matière d’urbanisme et, de ce fait, puissent disposer d’un budget «d’appel» leur permettant de lancer des études (avec les services de la Ville). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.