GRAND CONTOURNEMENT OUEST ET LA ROBERTSAU

GRAND CONTOURNEMENT OUEST ET LA ROBERTSAU

Comme son nom l’indique, ce projet routier est prévu à l’ouest de l’agglomération et ne devrait donc pas impacter notre quartier. Mais la circulation automobile répond à un fonctionnement en réseau, et à un battement de papillon à l’Ouest peut répondre un embouteillage à l’Est.

Le projet de construction d’une autoroute de contournement payante, permettant une circulation Nord-Sud et inverse, avec un seul accès au centre ville par la rocade de Hautepierre, a été relancé récemment par un rapport d’expertise sur les déplacements dans la périphérie de l’agglomération strasbourgeoise. Celui ci mérite une analyse détaillée, car il risque de ne pas y survivre.

plan_gcoD’après les chiffres « organisation des flux de marchandises » le trafic en transit entre l’A35 nord et l’A35 sud est de 2200 PL/jour, alors que celui entre l’A4 et l’A35 sud est de 2100 PL/jour. Ce sont donc 4300 PL/jour ( les deux sens sont additionnés) qui seraient éventuellement concernés par le GCO. Le rapport fait état de 5200 PL/jour en transit sur l’A35 au droit de Strasbourg, L’arithmétique de Polytechnique doit donc obéir à d’autres règles que celle enseignée à l’école primaire.

Depuis qu’une partie du trafic allemand a traversé la frontière pour fuir la LKW Maut, on estime entre 1400 et 2000 PL/jour ce trafic en transit sur l’A35. La mise à 2×3 voies de l’A5 et l’introduction de l’écotaxe en France permettraient de supprimer ce trafic de nos autoroutes. Il faut donc le déduire des 4300 PL/jour. En réalité il reste maximum 2900 PL/jour, valeur actuelle, qui pourraient utiliser le GCO. Quelle fraction de ce trafic sera prête à payer le coût du GCO lorsque l’on sait que le coût de la LKW Maut qui s’échelonne entre 0,009 et 0,14 e/km, selon le type de PL, a eu pour résultat l’allongement du temps de parcours, en traversant la frontière, pour y échapper.

La longueur du GCO étant de 15 km, le prix du péage + l’écotaxe sur une partie du trajet en amont ou aval,sera certainement supérieur à l’incidence de la taxe allemande, et retiendra plus d’un conducteur de PL de s’y aventurer. Soyons optimistes et accordons 50% du trafic au GCO, soit environ 1500 PL/jour, valeur actuelle. Les chiffres sont stables depuis quelques années.

Il faut se demander comment le bilan global, transport de marchandises, du rapport d’expertise, indique au moins 6500 PL/jour transférables sur le GCO. Il est pour le moins étonnant de prétendre que le trafic lié au port autonome est transférable sur le GCO. Par quel itinéraire ?

Plus difficile est l’estimation du potentiel des VL pour lesquels la circulation payante sur le GCO sera choisie, de préférence à l’A35. Un calcul optimiste permet de l’estimer à 5000 voitures/jour, l’immense majorité du trafic actuel correspondant à des trajets de, vers ou internes à Strasbourg.

Ces chiffres de trafic ne permettent pas la rentabilité de la nouvelle autoroute. Aussi les ingénieurs ont-ils imaginé de transformer l’autoroute actuelle (A35) en boulevard urbain dans sa traversée de Strasbourg. L’exemple du boulevard urbain est celui de la route du Rhin avec ses nombreux carrefours à feux. La circulation de 40.000 véhicules/jour s’y écoule pour le moins difficilement.

Alors comment faire pour écouler les 150.000 à 180.000 véhicules/jour que prévoit le rapport pour l’actuelle A35, transformée en boulevard urbain après construction du GCO ? Sa congestion permanente devrait conduire à un délestage vers le GCO payant, (bingo c’est gagné) et au choix d’itinéraires malins.

La traversée de la Robertsau sera alors attirante, et un flux difficile à estimer, mais certainement important de conducteurs venant des agglomérations du nord, choisira plutôt les embouteillages de notre quartier que la congestion permanente du boulevard urbain.

Il faut noter que l’accord de fusion de la liste de Roland Ries et de la liste Vert Strasbourg, conduite par Alain Jund, signé entre les deux tours de la dernière élection municipale, stipule :

Il est à noter qu’aucun financement de la Ville de Strasbourg et de la Communauté Urbaine de Strasbourg ne contribuera, directement ou indirectement, à la réalisation du projet de contournement routier à l’ouest de Strasbourg couplé au réaménagement de l’A35 ni au projet de Rocade Sud.

Je ne comprends vraisemblablement rien à la politique. Et vous ? Faites-nous part de vos avis.

Jean Daniel Braun 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.