La Ligne E … à pas cadencés

La Ligne E … à pas cadencés

Décidément l’histoire des transports en commun à la Robertsau est loin d’être un long fleuve tranquille car, tout régime municipal confondu, on assiste trop souvent à la politique du « un pas en avant puis deux pas en arrière ».

trammoche

E n voici le dernier épisode.

La ligne E, qui « effleure » notre quartier, a été prolongée du côté du terminus … d’Illkirch, alors que l’on attendait son prolongement du côté de la Robertsau. La municipalité en avait pourtant décidé ainsi lors d’un conseil municipal en juin 2013. Mais depuis, les Robertsauviens restent sur leur faim : la mécanique connait quelques grains de sable, et cette décision est de nouveau reportée aux calendes. Mais ne faisons pas la fine bouche, car toute amélioration pour les transports des usagers est une bonne nouvelle pour les Strasbourgeois et leur environnement.

Malheureusement cette avancée est ternie par la volonté de la CTS de réduire le cadencement des trams, nouvelle révélée par l’association ASTUS (ASsociation des usagers des Transports Urbains de l’agglomération Strasbourgeoise) dans l’édition des DNA du 21/04/2016.

Depuis le 23 avril, pour monter dans un tram E, il faut patienter 5 à 10 minutes au lieu de 4 à 8 minutes précédemment. Ce temps d’attente risque, d’une part, de voir certains usagers d’opter de nouveau pour la sacro sainte voiture et, d’autre part, de voir les rames se transformer continuellement en boîte de sardines. Merci pour le confort !!! Et quid des personnes fragiles, des personnes âgées, des parents avec poucettes, et quant aux voyageurs avec vélo auront-ils encore accès aux rames, même hors période de pointe ? En outre, ces fortes affluences dans les rames contribuent à ralentir la circulation du tram, ce qui incitera encore moins d’usagers à prendre ces transports en commun

Pour l’ADIR, cette décision est une mauvaise nouvelle pour la Robertsau car elle risque de re-densifier la circulation dans le quartier. Et pour ce qui est de la démocratie participative, les associations du quartier et les instances représentatives des Robertsauviens (pouvant éventuellement donner un avis) ont été de nouveau ignorées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.